Les Meilleurs Fers à Repasser

Un bon fer à repasser peut vous durer une décennie. Pourquoi ceux que vous achetez ne tiennent pas plus de deux ans, dans ce cas ? Parce que le marché des fers à repasser est sans doute un des plus compliqués à naviguer : la grande majorité des modèles sont décevants ou tout à fait défectueux.

Pourtant, les meilleurs fers à repasser ne sont pas nécessairement les plus chers : nous avons déniché pour vous les 7 modèles qui ont retenu notre attention. Notre priorité ? La puissance, le confort d’utilisation et la durabilité.

Les points essentiels sur les fers à repasser

  • Un bon système anti-calcaire est impératif si vous ne comptez pas utiliser d’eau de repassage. Sinon, la vie de votre fer à repasser est considérablement réduite.
  • Le matériau de la semelle est un facteur de qualité déterminant : on privilégiera la céramique et le durilum.
  • Le facteur prix détermine principalement la puissance du fer à repasser, mais aussi sa qualité de construction. En moyenne, un fer à repasser moins cher met plus de temps à repasser le même vêtement.

Les meilleurs fers à repasser en 2020

Tristar ST-8143 : Le fer à repasser le moins cher pour étudiants ou petites familles

fer-a-repasser-tristar-st-8143-2000-w

  • Puissance confortable
  • Système anticalcaire
  • Semelle en céramique
  • Facile à utiliser
  • Construction très plastique

Dans la catégorie des fers à repasser – comme pour de nombreux autres électroménagers – on aurait tendance à conseiller de se tenir éloigné des modèles les moins chers. Cependant, parmi les nombreux modèles à moins de 20€, le fer à repasser Tristar sort du lot. Cette marque, spécialisée dans le petit électroménager d’entrée de gamme, a su faire les bons compromis et garantir une certaine durabilité.

Caractéristiques

Sans surprise, il s’agit d’un fer à repasser d’une taille assez modeste, qui ne conviendra pas aux gros travaux de repassage. Familles nombreuses, on vous conseillera d’opter pour un modèle plus cher. En effet, la taille et le prix d’un fer à repasser va déterminer la rapidité avec laquelle on peut défroisser un vêtement. Celui-ci conviendra pour une personne seule et de petits volumes de linge.

En effet, pour garantir un prix aussi petit – presque 15€ – c’est également un fer à repasser très léger, qui va appliquer moins de poids naturellement pour aider au repassage du linge. C’est en revanche un atout en terme d’ergonomie : la mode des fers à repasser plus lourds ne convient vraiment pas à tout le monde.

Le remplissage se fait par le haut, avec un indicateur de niveau plus clair que sur d’autres modèles, surtout dans la catégorie d’entrée de gamme. On a apprécié la présence d’un bec verseur et doseur qui facilite l’opération.

Par ailleurs ce fer à repasser est un des plus simples à prendre en main et ne présente pas de défauts majeurs en terme d’ergonomie. Les boutons sont bien accessibles sous le pouce quand on le tient en main, un petit atout renforcé par sa taille réduite. On a accès à trois niveaux de vapeur, pour adapter l’humidité du repassage à la température choisie – on conseille toujours d’augmenter le débit vapeur sur les températures élevées pour éviter d’abimer le tissu.

Ce modèle se vante de pouvoir effectuer un repassage vertical, type pressing, mais cette caractéristique est loin d’être la force du Tristar. En effet, même un modèle bien optimisé ne pourra pas contourner le besoin de puissance nominale et de débit vapeur nécessaire à un bon repassage vertical.

En l’occurrence, ce fer à repasser présence une puissance nominale de 2200W, ce qui est un peu en-dessous de la moyenne du marché – qui se situe plutôt autour de 2400W en milieu de gamme. En revanche, pour ce tout petit prix, c’est un record, là où ses compétiteurs moins chers ne dépassent que très rarement la barre des 2000W.

De même, le débit vapeur continu frôle les 25g/min, une performance qui se classe plutôt du côté faible du spectre mais qui reste confortable pour un repassage efficace.

Le principal point qui nous a permis de retenir ce modèle plutôt qu’un autre dans cette gamme de prix, c’est le choix d’utiliser une semelle en céramique, beaucoup plus qualitative et durable.

De plus, ce fer à repasser dispose également d’un système anti-calcaire et anti-fuite, deux éléments qui facilitent respectivement l’entretien et la bonne utilisation du fer, et que l’on a définis comme incontournables pour mériter sa place dans ce comparatif.

Verdict

Le Tristar ne brille pas particulièrement par ses performances, mais pour un quart du prix de la moyenne du marché, il propose tout ce qui fait un bon fer à repasser : une bonne semelle, et des garanties en terme de durabilité. On pardonne donc rapidement sa construction un peu plastique. Si vous avez besoin d’un fer à repasser pour le budget le plus réduit possible, c’est le seul qui vaille le détour.

Philips GC2990/20 : Le meilleur fer à repasser d’entrée de gamme

fer-a-repasser-philips-gc2990-20

  • Bonne puissance
  • Prise en main confortable
  • Facile à utiliser
  • Système anticalcaire
  • Capacité du réservoir un peu faible

Philips est une marque plutôt fiable dans le domaine de l’électroménager, bien que tous leurs modèles ne se vaillent pas. C’est aussi vrai pour les fers à repasser, pour laquelle la marque est prolifique : on compte pas moins d’une trentaine de modèles. Après une longue analyse des différents modèles, il est apparu que le GC29, un des plus récents, est aussi un des plus aboutis dans la catégorie d’entrée de gamme. Ça explique pourquoi c’est un des best-sellers de la marque, et un incontournable autour des 30€.

Caractéristiques

Il s’agit d’un modèle de fer à repasser plus classique que le Tristar, mais il se place tout de même dans la catégorie basse du marché. Son design est très typique, et on le retrouve sur la plupart des modèles de la marque dans la mesure où c’est aussi ce qui a fait son succès.

Par exemple, les boutons physiques sont larges et accessibles sous le pouce, avec une bonne résistance pour ne pas les actionner par erreur. La poignée est ergonomique, plus large au niveau de la paume et assure une prise en main confortable pour les longues séances de repassage.

On apprécie également l’embout de remplissage, qui est particulièrement large pour rajouter de l’eau dans le réservoir sans en renverser : c’est un défaut plus énervant qu’il n’y parait sur d’autres modèles.

Non seulement le Philips est un des rares à ne pas présenter des problèmes de fuite dans cette gamme de prix, mais il présente aussi une puissance nominale de 2300W, ce qui est assez confortable. Le système anti-goutte est performant, un point d’autant plus remarquable que le débit de vapeur est plutôt élevé et passe la barre des 40g, point à partir duquel ce problème a tendance à apparaître.

Ce débit de vapeur représente aussi un seuil de confort pour un repassage efficace, en-dessus duquel on peut être frustré par le temps d’utilisation prolongé.

Pour la durabilité, on note la présence d’un système anti-calcaire classique, qui récupère l’excédent de minéraux au niveau du sabot et peut être nettoyé facilement. La semelle en céramique texturée, une spécialité de Philips, devrait aussi tenir sur le long terme et assurer une bonne répartition de la chaleur.

On regrette en revanche que le réservoir ne soit pas plus grand : même si c’est un atout pour réduire le poids et donc la fatigue pendant l’utilisation, un réservoir plus grand permet de gagner du temps pour les longues séances de repassage.

Verdict

Le Philips GC29 est de loin le meilleur modèle d’entrée de gamme. Contrairement à la plupart des fers à repasser pas chers, il présente de bonnes garanties de durabilité et des performances très satisfaisantes. Si vous comptez principalement repasser du jean, du lin ou des tissus épais qui requièrent des températures plus élevées et constantes, on conseille de viser un modèle plus puissant, à partir de 50€.

Philips GC4541/20 : Le meilleur fer à repasser Philips de milieu de gamme

fer-a-repasser-philips-gc4541-20

  • Design soigné
  • Qualité de construction
  • Rapport qualité-prix
  • Semelle en céramique nouvelle génération
  • Grande capacité de réservoir
  • Puissant – 2400W
  • Un peu lourd

Difficile de ne pas parler d’un autre fer à repasser Philips. Le GC45 coche toutes les cases d’un bon fer à repasser moyen, pour un prix pourtant très abordable. Vendu pour à peine plus de 50€, c’est en effet un des moins chers de la catégorie de milieu de gamme.

Caractéristiques

Par rapport au GC29, on note tout de suite une amélioration du design qui, si vous en avez les moyens, vaut le prix d’une upgrade. La prise en main est encore améliorée par une forme ergonomique de l’ensemble du fer à repasser. Mais surtout, le bout de la semelle est élancé pour permettre de passer plus facilement dans les détails, comme les boutonnières de chemise. Les habitués du repassage sauront à quel point ce petit ajout est précieux.

La taille du réservoir, de 370ml, est aussi très appréciable, d’autant plus que le fer à repasser ne parait pas pour autant plus volumineux. Philips est parvenu à améliorer le design en surélevant le sabot arrière. Non seulement cela laisse plus de place pour l’eau du réservoir, ça donne aussi au fer à repasser une forme plus maniable et dynamique. Autre ajout très appréciable, ce fer à repasser convient aussi bien pour gauchers que pour droitiers !

Avec une puissance de 2400W, il est aussi plus puissant que le GC29 de la même marque. Ces 100W de différence sont loin d’être anecdotiques. Non seulement ils permettent d’amener le fer à la bonne température plus rapidement, mais c’est aussi un atout pour venir à bout des plis sur les tissus plus épais comme le jean.

Le débit vapeur est aussi très confortable, avec une option repassage vertical limitée mais qui commence à devenir intéressante grâce aux 200g/min. Un repassage vertical est vraiment efficace à partir de 350g/min, pour autant sur certains linges délicats et fins comme la soie, vous devriez obtenir des résultats avec ce fer à repasser aussi.

Le système anti-calcaire intégré s’est démocratisé, et on le retrouve en effet sur ce modèle aussi. C’est le même concept que sur tous les fers Philips, c’est à dire que le réceptacle de calcaire se trouve à l’arrière. Si vous constatez des dépôts de minéraux sur vos vêtements, c’est qu’il est temps de le nettoyer.

On retrouve également une semelle en céramique texturée similaire à celle du GC29, mais améliorée. La répartition de la chaleur des semelles en céramique est bien supérieure à celles des autres matériaux et permet un repassage impeccable sur toute la surface du fer, ce qui est rarement le cas des autres types de modèles.

Enfin, on peut noter que ce fer à repasser commence à être un peu plus lourd que la moyenne. Ce n’est pas forcément un défaut : le poids permet de faciliter le défroissage du linge. En revanche, une utilisation sur une longue période va demander plus d’huile de coude, et ça ne convient pas à tout le monde.

Verdict

Le Philips GC45 est LE fer à repasser moyen qui sait se faire oublier. Il a tous les avantages d’un bon fer à repasser de milieu de gamme et, grâce à sa semelle en céramique et à son système anti-calcaire, presque aucun des inconvénients. En revanche, le ratio poids/efficacité est un peu meilleur sur le Braun, ce qui lui a valu de perdre la place du meilleur fer à repasser de milieu de gamme.

Braun TS745A TxStyle 7 : Le meilleur fer à repasser de milieu de gamme

fer-a-repasser-braun-ts745A-texstyle-7

  • Design soigné
  • Bonne durabilité
  • Puissance confortable
  • Facile à utiliser
  • Débit vapeur correct
  • Système anticalcaire perfectible

Braun est, dans tous les domaines, le plus sérieux compétiteur de Philips. Et dans certains cas, la marque allemande vaut vraiment le détour. Si Philips domine le marché des fers à repasser en général, ce modèle de Braun est pourtant légèrement meilleur à plusieurs aspects.

Caractéristiques

D’abord, si on le compare au GC45, le TxStyle de Braun a un design plus soigné et plus élégant. Mais surtout, pour une compacité relativement satisfaisante, il offre un réservoir plus grand de 400ml : un record dans cette gamme de prix.

Ce fer à repasser présente aussi de petites améliorations, comme un système de sécurité qui désactive automatiquement le système électrique de l’appareil s’il est placé à la verticale, à moins que vous ne l’utilisez en mode pressing.

Les boutons sont accessibles depuis la poignée sans difficultés, même pour des mains de taille moyenne. Sur beaucoup de fers, c’est un défaut majeur, surtout les modèles plus volumineux. La prise en main est moins confortable si on essaie d’atteindre les boutons avec le pouce : c’est un vrai problème pour le confort d’utilisation sur la durée.

On regrette en revanche que l’embout de remplissage soit un peu étroit : il vaudra mieux utiliser le verseur livré avec l’appareil pour ne pas renverser d’eau.

D’autant que sur ce modèle, on conseillera d’utiliser de l’eau de repassage, et non pas celle du robinet. En effet, si le Braun dispose d’un système anti-calcaire, nous avons trouvé qu’il était moins performant que sur d’autres modèles et pouvaient laisser passer de la poussière avec le temps. C’est un problème pour sa durabilité, mais aussi pour le respect du linge.

Passée cette petite limitation, on ne trouve que du positif sur ce fer à repasser. Outre sa puissance de 2400W, très confortable pour ce prix, son débit de vapeur constant est légèrement au-dessus de la moyenne du marché.

Le clou, c’est que malgré sa taille un peu plus grande, il est considérablement plus léger que ses compétiteurs de milieu de gamme. Avec seulement 1,4kg sur la balance, il atteint l’équilibre parfait entre un poids qui facilite le repassage et un confort d’utilisation sur la durée. C’est assez rare pour être signalé !

Verdict

Le TxStyle 7 de Braun souffre d’un système anticalcaire peu performant. Mais si vous êtes prêt à utiliser de l’eau de repassage – qui ne coûte vraiment pas cher par ailleurs – c’est de loin le meilleur fer à repasser de milieu de gamme.

Russell Hobbs 26020-56 : Le meilleur fer à repasser sans-fil

fer-a-repasser-sans-fil-russell-hobbs-26020-

  • Compact
  • Bonne puissance
  • Deisgn sans-fil malin
  • Bon système anti-calcaire
  • Bonne qualité de construction
  • Réservoir un peu petit

Russell Hobbs est une marque britannique qui fait fureur outre-Manche et qui se fait progressivement une place sur le marché français. À raison : l’intelligence du design et la durabilité font de ce fer à repasser le meilleur modèle sans-fil toutes catégories confondues. En effet, si l’on déconseille les modèles sans-fil pour ces appareils, celui de Russel Hobbs évite tous les écueils. On vous explique pourquoi.

Caractéristiques

Ce fer à repasser, aux lignes plutôt futuristes, et à première vue très classique. Mais ce qui le distingue de ses compétiteurs, c’est la présence d’une plateforme de charge discrète et fine qui se trouve sous le sabot du fer.

Autant le dire tout de suite, il existe de très nombreux fers à repasser sans-fil, et leur unique avantage est indéniable. Le fil du fer à repasser peut être très agaçant pour manoeuvrer sur le linge. Mais ils ont généralement un temps de charge assez long et, surtout, une autonomie réduite. Ou bien, au contraire, ils coûtent très cher ou font des compromis ennuyeux sur la puissance de l’appareil.

Le Russel Hobbs évite ces deux inconvénients. Non seulement il est plus puissant que la moyenne de milieu de gamme, avec 2600W de puissance nominale, mais la charge n’est pas non plus un problème. Plutôt que de charger son fer et de l’utiliser jusqu’à épuisement de la batterie, la marque encourage à se servir de la base de charge comme d’un support pour le poser à la verticale.

Résultat, malgré son autonomie plutôt réduite – environ 30mn – on peut en tirer plus d’une heure de repassage. Il est rare de le maintenir à l’horizontale non-stop, et la batterie ne se vide jamais tout à fait. On a donc l’avantage de se débarrasser du fil sans pour autant faire trop de compromis.

À côté de ça, c’est aussi un modèle très compact et donc facile à ranger. En revanche, le réservoir est donc plus petit que la moyenne, avec seulement 350ml de contenance.

Comme tous les meilleurs fers à repasser de milieu de gamme, il dispose également d’une semelle en céramique, d’un système anti-calcaire et d’un dispositif anti-fuites performant.

Son débit vapeur est aussi très satisfaisant, avec 45g en débit continu et 210 en jet de vapeur pour repassage vertical.

Verdict

Le Russel Hobbs est le seul fer à repasser sans-fil que l’on peut recommander les yeux fermés. Fort sur tous les autres domaines qui font un bon fer – comme la puissance, le débit vapeur et la qualité de la semelle – il évite les principaux défauts de ce type de modèles.

Calor FV9710C0 : Le meilleur fer à repasser Calor de milieu de gamme

fer-a-repasser-vapeur-calor-ultimate-fv9710c0-2800-w

  • Fabriqué en France
  • Bon débit vapeur
  • Design confortable et malin
  • Puissant
  • Bonne durabilité
  • Un peu lourd

Calor est un compétiteur de Philips spécialisé dans les fers à repasser, et ils ne vendent pas moins de 50 modèles en ce moment. Leur particularité ? Ces fers à repasser sont conçus et fabriqués en France ! Et leur prix n’est pas beaucoup plus élevé pour autant. Parmi tous les fers à repasser mis en avant par la marque, le FV97 est celui qui a retenu notre attention grâce à sa bonne durabilité et à sa puissance nominale très satisfaisante.

Caractéristiques

Le design est classique, mais efficace. Si Calor n’apporte pas d’innovations particulières de ce côté-là, force est de constater que l’ergonomie ne présente pas de défauts particuliers : les boutons sont bien accessibles sous le pouce quelle que soit la taille de votre main, et les logotypes sont assez clairs pour passer d’un mode à l’autre sans difficulté.

Le réglage de la température est également simplifié, avec des modes plus universels – plutôt qu’une foule de réglages qu’on n’utilise finalement que très peu.

On a aussi apprécié la forme de la semelle, plus étroite à l’extrémité, qui permet de passer plus facilement sur les détails.

Mais la principale force de ce fer à repasser réside à l’intérieur. Avec ses 2800W, il est bien plus puissant que ses compétiteurs de Philips ou de Russel Hobbs. C’est vraiment ce que l’on conseille comme point d’équilibre, tant pour garantir une bonne constance de la chaleur que pour limiter le temps d’attente chaque fois que l’on remplit le réservoir.

La semelle en céramique est auto-nettoyante – c’est par ailleurs une des propriétés incontournables d’une bonne semelle en céramique. La répartition de la chaleur est également très satisfaisante.

Avec un débit vapeur qui va jusqu’à 210g, dont le débit constant tourne autour des 50, on tombe bien dans la moyenne de ce qui est attendu dans cette gamme de prix. Petite amélioration notable : le débit de vapeur constant est automatiquement réglé en fonction de la température. C’est une prise de tête de moins pour éviter de se tromper et éventuellement d’endommager les vêtements. En sélectionnant le mode en fonction du type de tissu, vous avez la garantie d’un repassage efficace en toutes situations.

Le seul défaut que nous ayons trouvé au Calor, c’est son poids qui frôle les 2kg : il est bien plus lourd que le Braun, par exemple.

Verdict

Le Calor FV97 est un excellent fer à repasser Made in France, puissant et efficace sans défauts particuliers en terme de durabilité et d’efficacité.

Calor Pure Effect FV98 : Le meilleur fer à repasser haut de gamme

fer-a-repasser-vapeur-calor-pure-effect-fv9839C0

  • Bonne qualité de construction
  • Très puissant
  • Bon système anticalcaire
  • Semelle en durilium
  • Excellent débit vapeur
  • Un peu bruyant

Sans surprise, dans la catégorie haut de gamme, c’est bien la marque française qui vole la vedette. Le fer à repasser Pure Effect est plus cher que la moyenne, mais il vaut le détour : plus puissant, au design impeccable et durable, c’est un excellent compromis pour des repassages de gros volumes sans difficulté.

Caractéristiques

Du point de vue de son design, ce fer à repasser est assez similaire au Calor FV97, sinon qu’on est monté de gamme en terme d’esthétique, avec des lignes noires, dorées et des effets métallisés. Le principal changement réside dans la qualité de construction, dans l’ensemble moins plastique que sur tous les autres fers à repasser de ce comparatif.

Comme sur le Philips GC45, ce fer à repasser dispose également d’une fonction d’arrêt intelligente quand il est placé à la verticale pendant un certain temps : aucun risque donc qu’il ne surchauffe ou ne blesse quelqu’un si vous l’oubliez.

Les deux principales différences avec le FV97 résident à l’intérieur de l’appareil. D’abord, sa puissance nominale atteint les 3000W : il s’agit du plus puissant de ce comparatif, mais aussi un des plus puissants dans le domaine des fers à repasser en général. Seules les centrales vapeur d’entrée de gamme peuvent rivaliser.

Le deuxième avantage de ce modèle, qui justifie la montée en gamme, c’est la présence d’une semelle en durilium. Ce matériau présente les mêmes avantages que la céramique, à la différence qu’il offre un meilleur niveau de glisse, même sur la durée. Ce métal est aussi moins susceptible de s’encrasser avec le temps et il est moins fragile en cas de rayures ou de coups.

Le débit vapeur correspond bien au marché haut de gamme, avec 60g/min de débit continu et 260g en jet de vapeur, ce qui est bien supérieur à la moyenne. Il ne présente aucune fuite pour autant : c’est pourtant à ce niveau de débit que le problème devient plus fréquent.

Seul inconvénient d’une telle puissance : il s’agit aussi du fer à repasser le plus bruyant de ce comparatif, un défaut attendu que l’on pardonne aisément.

Verdict

Le Calor Pure Effect est le seul fer à repasser à ce prix qui propose une semelle en durilium. Pour moins de 100€, ce modèle made in France a de nombreux avantages que l’on retrouve sur des fers à repasser semi-pro : très puissant, efficace et durable.

Guide d’achat : tout ce qu’il faut savoir sur les fers à repasser avant d’en acheter un

Fer à repasser vs centrale vapeur

La principale différence entre un fer à repasser et une centrale vapeur réside dans le fait qu’un fer à repasser contient un réservoir d’eau embarqué. Sur une centrale vapeur, ce réservoir se situe à part.

Les centrales vapeur sont donc capables de générer de larges quantités de vapeur, avec un débit constant qui représente généralement le double de celui d’un fer à repasser classique. Elles sont donc plus indiquées pour le repassage vertical – la fonction pressing – et sont aussi généralement plus confortables à utiliser. En effet, le fer est plus léger puisqu’il ne contient pas le réservoir.

En revanche, les centrales vapeur sont beaucoup plus chères, et surtout beaucoup plus encombrantes. On les conseille principalement pour de très larges volumes de repassage – une famille nombreuse par exemple – ou une utilisation semi-professionnelle.

Surtout que la plupart des centrales vapeur sont trop lourdes pour être placées sur une table de repassage classique, et requièrent un espace dédié.

Fer à repasser filaire ou sans-fil

Dans la majorité des cas, on ne conseille pas l’achat de fers à repasser sans-fil, à l’exception notable du Russel Hobbs dont nous avons parlé dans notre comparatif.

En effet, l’absence de câble les rend plus faciles à utiliser et plus maniables. En revanche, aucun des modèles que nous avons dénichés n’offraient la possibilité de remplacer la batterie. Or les batteries au lithium, surtout sur les appareils à wattage élevé, ont tendance à avoir une durée de vie relativement limitée de 2 à 4 ans maximum.

De plus, afin d’étendre l’autonomie, certains fabricants peu scrupuleux programment leurs fers à repasser pour perdre en puissance à mesure que la batterie se vide, ce qui rend le repassage moins efficace et – paradoxalement – plus long.

Dans l’état actuel des choses, on conseille de rester sur des fers à repasser traditionnels en attendant que la technologie évolue dans le bon sens.

La sécurité

Pour une utilisation sécurisée d’un fer à repasser, deux critères peuvent être constitutifs dans le choix de votre fer à repasser. Le premier, c’est la longueur du câble : on conseille de toujours choisir un câble plus long que nécessaire afin qu’il ne soit pas tendu entre le fer et la prise. Cela limite le risque de se prendre les pieds dedans et de le faire tomber.

L’autre option intéressante, c’est la désactivation automatique lorsque le fer est à la verticale et inutilisée pendant un certain temps. Elle est présente sur de plus en plus de modèles, notamment ceux de milieu et haut de gamme, et limitent les accidents graves.

De manière générale, on conseille de ne pas laisser son fer à repasser sans surveillance, surtout si vous avez des animaux ou des enfants. Assurez-vous toujours que votre table à repasser est bien équilibrée et bien fixée avant d’y poser votre fer, et n’oubliez pas de le débrancher après utilisation. Si vous devez le laisser refroidir avant de le ranger, placez-le en hauteur.

Repassage vertical

Certains fers à repasser mettent en avant la possibilité de s’en servir comme station de pressing. Si c’est le cas de certains modèles haut de gamme, il faut garder à l’esprit que c’est une fonction plutôt réservée aux centrales vapeur.

En effet, le débit le plus haut que nous ayons constaté en jet vapeur sur un fer à repasser classique ne dépassait pas les 250g/mn, bien en-deçà des 350-400 nécessaires pour une fonction pressing efficace.

Ceci étant dit, pour certaines retouches ou pour assouplir des tissus, le repassage vertical peut fonctionner à partir de 200g/mn, avec des résultats relativement satisfaisants. Mais soyez bien conscient que vous ne parviendrez pas à défroisser parfaitement un vêtement sans qu’il ne passe par la planche à repasser.

Les critères de sélection principaux

Pour déterminer l’efficacité d’un fer à repasser, vous pouvez vous appuyer sur trois facteurs.

Le premier, c’est la puissance : on considère qu’elle est très satisfaisante à partir de 2500W, avec un point d’équilibre à 2800W. En-deça, le repassage sera plus lent et potentiellement moins efficace sur des tissus épais comme le jean.

Le second critère, c’est le débit de vapeur constant. Celui-ci se situe entre 25 et 60g/mn sur les fers à repasser classiques, avec un bon rapport qualité-prix à partir de 40g/mn.

Enfin, certains gages de durabilité sont notables. On pense notamment au type de semelle utilisé – voir la section ci-dessous -, mais surtout à la présence d’un dispositif anticalcaire intégré. En l’absence de ce-dernier, n’utilisez que de l’eau de repassage distillée pour ne pas abimer votre fer à repasser.

Les différents types de semelles

Il existe globalement 5 matériaux fréquents sur un fer à repasser. La plupart ont des inconvénients, en revanche, et on a privilégié dans ce comparatif deux d’entre eux : la céramique et le durilium.

L’aluminium est un des matériaux les moins chers, on retrouve donc des semelles en aluminium sur les modèles discount et peu durables : ils glissent moins bien et s’abiment rapidement avec le temps.

Le revêtement anti-adhérant sur une base d’aluminium a l’avantage de glisser davantage, en revanche la répartition de chaleur est très perfectible – certaines zones de votre fer vont être plus chaudes que d’autres – et ce type de semelle a tendance à s’écailler avec le temps.

Les semelles en inox étaient fréquentes jusqu’à la démocratisation des semelles en céramique, cependant c’est un matériau qui s’encrasse très vite. Elles présentent en revanche une très bonne répartition de chaleur – c’est bien pour ça que l’on s’en sert en cuisine.

Les semelles en céramique et en durilium sont les plus faciles à entretenir, elles glissent bien et durent plus longtemps. En revanche, elles sont en moyennes un tout petit peu plus chères. L’investissement vaut le coût : les semelles ne sont jamais amovibles, si elle est abimée, votre fer sera beaucoup moins confortable à utiliser.

FAQ : on répond aux questions que vous vous posez sur les fers à repasser

Comment bien entretenir son fer à repasser ?

Trois astuces peuvent vous permettre de prolonger la durée de vie de votre fer à repasser.

Passez un chiffon humide avec un produit anticalcaire de temps en temps sur la semelle. Cela permet de retirer les minéraux résiduels qui peuvent noircir et encrasser le fer avec le temps.

Utilisez toujours le jet de vapeur une ou deux fois par utilisation, pour décrasser l’intérieur des tuyaux du fer à repasser.

Même si votre fer à repasser dispose d’un système anticalcaire, on conseille l’utilisation d’eau de repassage distillée. Cette eau déminéralisée permet d’éviter d’encrasser ou de boucher l’intérieur du fer, et prolonge donc sa durée de vie.

Quelle est la puissance conseillée pour un fer à repasser ?

La puissance d’un fer à repasser va déterminer la vitesse à laquelle il atteindra la température souhaitée, mais aussi sa capacité à maintenir cette température lorsque vous envoyez beaucoup de vapeur. C’est donc un facteur déterminant pour la qualité du repassage sur des tissus comme le lin ou le jean, qui se repassent à haute température.

On conseille un minimum de 2400W sur un modèle de milieu de gamme, avec un point d’équilibre autour de 2800W en terme de rapport qualité-prix.

Comment choisir le fer à repasser le plus durable ?

Deux facteurs permettent de déterminer la durabilité d’un fer à repasser. Le matériau de la semelle, premièrement, et on préfère celles en céramique ou en durilium pour leur solidité.

Le second point, c’est la présence d’un bon système anticalcaire, qui filtre l’eau et récupère les minéraux résiduels qui pourraient encrasser et abimer le fer à repasser avec le temps.

Combien coûte un bon fer à repasser ?

Tout dépend du volume de repassage que vous avez généralement à faire. Les modèles à moins de 20€, à l’exception du Tristar, sont fortement déconseillés à cause de leurs fuites importantes.

Au-delà, on peut dire que 30€ est un bon prix pour un individu seul ou un couple, et 50-60€ un bon minimum pour une petite famille. Les meilleurs fers se situent entre 70 et 100€ en général, mais il faut soigneusement sélectionner son modèle. Même parmi les plus chers, il y a des pièges à éviter.

Où acheter un bon fer à repasser ?

Tous les fers à repasser ne se valent pas, loin de là. Chaque marque vend au moins une trentaine de modèles, certains en apparence très similaires, ce qui peut rendre la sélection particulièrement ardue.

Pour cette raison, on conseille de se faire une idée sur un site qui a éliminé les fers à repasser les plus problématiques – présentant des fuites, de mauvaises semelles ou une accumulation de calcaire. Il vaut mieux ensuite acheter son fer à repasser en ligne pour éviter certains modèles médiocres vendus dans la grande distribution.

Comment détartrer un fer à repasser ?

Commencez par remplir le réservoir du fer avec du vinaigre et de l’eau, ensuite, branchez votre fer à repasser en le mettant en mode « vapeur ». Faites ressortir une partie de la vapeur, puis éteignez le fer en laissant le vinaigre agir pendant une période d’une heure. Pour terminer, videz le contenu du réservoir et rincez-le à l’eau. Renouvelez ce procédé tous les 2 mois, afin d’éliminer les résidus calcaires.

Comment nettoyer un fer à repasser avec du vinaigre blanc ?

Commencez par nettoyer la semelle de votre appareil de repassage en vous servant d’un chiffon trempé de vinaigre blanc, en y ajoutant une pincée de sel fin. Ensuite, essuyez la semelle de votre fer à repasser avec un papier absorbant, ou alors un chiffon délicat. Afin d’astiquer les trous de la semelle de votre fer, utilisez un coton-tige légèrement imbibé dans du vinaigre, que passerez dans les trous.

Comment nettoyer la semelle d’un fer à repasser ?

Pour débuter, assurez-vous que la machine de repassage soit effectivement débranchée avant de procéder au nettoyage. Sur la semelle tiède, apposez de l’eau savonneuse, grâce à une éponge, ou alors un chiffon non abrasif. Pour éliminer toutes les taches et les saletés les plus incrustées, le savon de Marseille est vivement recommandé. Pour terminer, frottez la semelle avec un chiffon humide et doux non décapant.

Aussi, vous pouvez purifier votre semelle jaunie à l’aide du jus de citron, il suffit juste d’imbiber une éponge de jus et de frotter directement sur la semelle, un demi citron. Enfin, il vous suffit de sécher avec une éponge délicate.

Comment faire de l’eau déminéralisée pour fer à repasser ?

Pour une déminéralisation facile et plus efficace, achetez une bouteille déminéralisante à ions. Il vous suffira alors de verser une quantité d’eau de robinet dans la bouteille, de remuer et de patienter 15 min afin d’obtenir une eau parfaite pour les fers qui ne disposent pas de système anticalcaire et de système auto-nettoyage. De cette manière, vous obtenez une eau déminéralisée de bonne qualité.


A lire également:

 

>