Les Meilleurs Sacs de Couchage

Si vous avez déjà passé une nuit trop froide pour dormir, grelottant de manière incontrôlable et attendant désespérément que le soleil se lève, alors vous comprenez parfaitement l’importance d’un sac de couchage de qualité. Les sacs de couchage font partie du matériel le plus important lorsqu’on part en voyage en ayant prévu de dormir dehors.

Mais c’est aussi un marché extraordinairement divers, qui correspond à tous les contextes d’utilisations. Les meilleurs sacs de couchage ne sont pas nécessairement les plus chers : tout dépend de la température dans lesquels vous allez dormir, de l’importance du poids et de la taille du sac de couchage et du confort que vous souhaitez avoir.

Nous allons vous aider à naviguer ce marché très technique et complexe qui, tout compte fait, est plus simple à appréhender qu’il n’y paraît. Nous avons tenté de présenter une majorité de modèles unisexes, convenant aux femmes comme aux hommes, et de couvrir des gammes de prix et des contextes d’utilisation variés, en sélectionnant toujours les modèles les plus complets, sérieux et polyvalents.

Les points essentiels sur les sacs de couchage

  • Renseignez-vous bien sur la température minimale de l’endroit où vous allez dormir. Ce n’est pas seulement une question de confort, mais de sécurité.
  • Le sac de couchage le plus cher n’est pas nécessairement le meilleur : chaque sac de couchage est adapté à un contexte d’utilisation précis.
  • Tous les sacs de couchage ne sont pas spécifiquement pour homme ou pour femme, et cette donnée est surtout importante pour les modèles sarcophages.

Les meilleurs sacs de couchage en 2020


Forceatt: Le meilleur sac de couchage pas cher

sac-de-couchage-forceaat

  • Petit prix
  • Compact
  • Confortable
  • Facile à plier
  • Convient pour grande taille
  • Unisexe
  • Un peu lourd (2kg)
  • Rembourrage coton

On part du principe que vous êtes ici pour un sac de couchage sérieux et durable : c’est pourquoi les prix commencent au-dessus de 40€. En effet, en-deçà de cette marque, l’isolation thermique est quasi inexistante, et n’importe quel sac de couchage de grande distribution peut convenir à un climat tempéré. Pour votre santé, votre sécurité, mais aussi la durabilité de votre sac de couchage, le premier point d’équilibre du marché se situe donc au-delà de cette limite. Vous allez voir, cependant, que pour ce prix on arrive déjà sur des gammes très intéressantes : le Forceatt convient pour une taille allant jusqu’à 1m98, homme comme femme, et des températures jusqu’à 5 degrés.

Caractéristiques

Le Forceatt est un sac de couchage classique, mais très efficace. Son design est similaire à celui de la plupart des sacs de couchage du commerce, à la différence qu’il est conçu pour des températures largement inférieures et offre de vrais gages de durabilité.

Le plateau – c’est à dire la zone de couchage – fait 80cm de largeur. C’est un gage de confort quand on n’a pas l’habitude, mais aussi un peu moins isolant en terme de température qu’un modèle type sarcophage. Il est cependant possible de resserrer les cordons au niveau du cou pour limiter les flux d’air entre l’intérieur et l’extérieur.

Parce que l’intérieur est constitué de fibres de coton traitées et compactées, la température de confort se situe autour de 15 degrés, avec des minimales à 5. Il s’agit donc d’un modèle 3 saisons, ce qui est attendu à moins de 100€. Le coton n’est pas le matériau le plus isolant, mais il a l’avantage d’être relativement léger. En revanche, sur la durée, il a tendance à se déplacer à l’intérieur du sac de couchage avec le temps. Le Forceatt ne pose pas ce problème : il est constitué de bandes horizontales doublées qui retiennent le rembourrage.

L’extérieur en polyester est résistant à l’humidité et plus solide contre le déchirement que d’autres matériaux. Le sac de couchage dans son ensemble est particulièrement compactable, puisqu’il peut être roulé dans un sac de compression inclus de 28x38cm – une performance dans la moyenne du marché – sans difficultés.

Verdict

Le Forceatt est un excellent choix d’entrée de gamme si vous souhaitez un sac de couchage d’une marque réputée et vous démarquer de l’offre de la grande distribution, beaucoup moins isolante et moins durable dans le temps.

Bessport Mummy: Le meilleur sac de couchage sarcophage d’entrée de gamme

sac-de-couchage-bessport

  • Compact
  • Bon rapport qualité-prix
  • Fermeture éclair intelligente
  • Poches intérieures
  • Design sarcophage
  • Rembourrage coton

Le Mummy de la marque Bessport est une alternative au Forceatt, vendue à un prix relativement similaire. La principale différence, comme son nom l’indique, c’est son design momie – ou sarcophage -, plus isolant mais qui ne convient pas à tout le monde en terme de confort. Avec une taille maximale de 198cm, il conviendra à tous les adultes, et il s’agit d’un modèle unisexe.

Caractéristiques

Le design sacrophage de ce sac de couchage est plus serré au niveau des pieds. L’idée derrière ce design, c’est d’être au plus près du corps pour garantir une meilleur isolation thermique. Tout le monde n’a pas l’habitude d’être à ce point limité dans ses mouvements pendant son sommeil, mais c’est ce qui est conseillé pendant les nuits les plus froides.

Parce que c’est un modèle grand public, il est disponible en plusieurs coloris thématiques et esthétiques. Le design est pensé pour le confort et la facilité d’utilisation, en témoigne la fermeture éclair bien placée. Elle ne descend pas jusqu’aux pieds, mais aux chevilles, ce qui la rend plus accessible pour rentrer et sortir de son sac de couchage. On n’avait jamais vu ce choix encore appliqué à un sac de couchage, mais il est en fait infiniment plus logique et confortable.

La fermeture éclair dispose par ailleurs d’un système anti-blocage qui garantit de ne pas coincer le tissu de revêtement dedans. Ce-dernier est en polyester, un matériau reconnu pour ses propriétés isolantes mais surtout sa résistance à l’humidité et à l’eau – dans une certaine mesure, ce sac de couchage n’est pas à strictement parler étanche.

Il partage le même rembourrage que le Forceatt, en coton, ce qui est logique étant donné qu’ils sont placés de la même manière sur le marché et que le rembourrage est de loin le matériau le plus impactant en terme de prix. Comme pour le Forceatt, le Bessport sépare les zones de chaleur par bandes pour éviter que le coton ne bouge trop avec le temps.

Plus adapté que le Forceatt à du camping classique, le Bessport propose également deux poches intérieures – pour son smartphone ou ses affaires par exemple – qui dispensent de sortir les mains du sac de couchage quand il fait trop froid.

Parce qu’ils partagent les mêmes matériaux, les deux sacs de couchage présentent les mêmes températures d’utilisation, c’est à dire 15 degrés pour le confort, 0 degrés au minimum.

Verdict

Le Bessport Mummy est une excellente alternative au Forceatt et a tout pour plaire en terme de design et de confort. Dans la catégorie des sacs de couchage 3 saisons, c’est le meilleur choix d’entrée de gamme.

Millet Baikal Orion Blue: Le sac de couchage de milieu de gamme le plus écologique

sac-de-couchage-millet-baikal-1100

  • Design soigné
  • Taillé pour le confort
  • Forme sarcophage
  • Très bonne isolation thermique
  • Faible impact environnemental
  • Unisexe
  • Peu compact

Avec ce sac de couchage, un des moins chers proposés par la marque Millet, on entre dans une gamme semi-professionnelle. La marque est reconnue pour la qualité et le sérieux de ses sacs de couchage, mais aussi pour son engagement écologique dans le choix des matériaux. Ce modèle est adapté pour des températures bien inférieures à celles proposées par les deux modèles précédents, et convient pour les femmes comme pour les hommes, quelle que soit leur taille.

Caractéristiques

Il s’agit là encore d’un sac de couchage de type sarcophage, un design imposé par les caractéristiques techniques de ce modèle. Il est adapté pour des températures de confort de 5 degrés, avec des minimales à -10 : dans ce contexte, il est impératif de limiter les poches d’air et de mettre le sac de couchage au contact du corps autant que faire se peut.

Millet est expert dans ce domaine, avec un très bonne équilibre entre la proximité du corps et le confort, puisqu’il propose malgré tout une certaine mobilité grâce à l’élasticité du revêtement et du rembourrage.

De la même manière, l’aération au niveau de la tête peut être plus ou moins fermée, et maintient une très bonne isolation quand elle est serrée au maximum, grâce à des cordons accessibles aussi depuis l’intérieur du sac de couchage.

La fermeture éclair est anti-blocage, comme sur le Bessport, pour éviter qu’elle ne se coince dans le tissu du revêtement, et pour plus de confort on bénéficie d’une poche extérieure facilement accessible et d’une autre intérieure.

Là où l’on ressent tout particulièrement la montée en gamme, c’est dans le choix des matériaux utilisés. L’extérieur est en polyester renforcé peu susceptible aux déchirements et étanche, tandis que l’intérieur est en polyamide. C’est un matériau synthétique beaucoup plus isolant que le coton, et pour autant très léger. Le polyamide offre aussi des avantages en terme de durabilité.

On peut aussi noter que Millet s’est engagé à ce que 60% des matériaux utilisés dans ce sac de couchage soient à faible impact environnemental : une vraie plus-value par rapport à ses concurrents, et un effort qui n’impacte pas beaucoup le prix pour autant.

Contrairement à ce que dit Millet, ce modèle de sac de couchage est unisexe et convient pour toutes les tailles – avec une limite assez généreuse de 215cm. La première conséquence du choix du rembourrage et de la taille, c’est qu’il n’est pas le plus compact une fois replié : c’est le prix d’un modèle semi-pro.

Verdict

Le Baikal Orion Blue est le plus accessible des sacs de couchage Millet et un excellent premier pas dans la gamme semi-pro. Même s’il descend plus bas que ses compétiteurs en terme de températures, on le considère comme 3 saisons : il sera moins confortable pendant l’hiver, surtout les plus rudes, pour lesquels il faut s’équiper avec un modèle plus coûteux et plus isolant.

Mountain Hardwear Lamina Z Spark: Le meilleur sac de couchage 3 saisons de milieu de gamme

sac-de-couchage-mountain-hardwear-lamina-z

  • Peu de perte thermique
  • Matériaux semi-pro
  • Construction solide
  • Confortable
  • Compact
  • Sac pas étanche

Pour une trentaine d’euros plus cher que le Millet, Mountain Hardwear propose un sac de couchage d’une gamme encore supérieure. Cette marque américaine est réputée pour la qualité, la durabilité et le sérieux de son matériel de camping sauvage. La principale différence avec le Millet ? L’utilisation de lamina pour le revêtement extérieur, un matériau coûteux qui a ses avantages.

Caractéristiques

Si ce sac de couchage adopte le design sarcophage, ce-dernier est moins marqué et donc moins comprimé que celui de Millet ou Bessport, mais il n’en est pas moins efficace. Le principal avantage de ce plateau plus large, c’est de bénéficier de plus de liberté de mouvement.

C’est grâce à l’usage de lamina dans le revêtement extérieur que Mountain Hardwear peut offrir cet espace supplémentaire sans perdre en isolation thermique. Le lamina est aussi plus compact et plus souple que le polyester, ce qui permet au Mountain Hardwear d’être plus compact. On regrette en revanche le choix de proposer un sac de compression de type filet – donc non étanche. Certes, le matériau de base résiste déjà à l’eau, mais on aurait préféré une double protection.

Le rembourrage intérieur, lui, est en polyamide, comme sur le Millet. Avec des propriétés égales, ils proposent donc les mêmes températures de confort, à savoir 5 degrés avec des minimales à -10.

Ce sac de couchage est unisexe et convient aux adultes sans limite de taille particulière. La fermeture éclair est toujours facile d’accès et sans défaut de design particulier – elle est placée à gauche, ce qui devrait particulièrement convenir aux droitiers à priori.

Verdict

Le Mountain Hardwear Lamina Z Spark est un super sac de couchage en terme de confort, et sans doute le meilleur en milieu de gamme. S’il est 3 saisons seulement – pour un prix un peu plus élevé – il offre plus d’espace sur le plateau et devrait convenir aux voyageurs moins aguerris. Au même prix, l’Hymalaya Expedition Mummy est certifié 4 saisons pour une utilisation en hiver, une caractéristique plus fréquente sur les modèles de cette gamme.

Himalaya Expedition Mummy: Le meilleur sac de couchage 4 saisons de milieu de gamme

sac-de-couchage-expedition-himalaya-momie-30c

  • Excellente isolation thermique
  • Convient pour basses températures
  • Unisexe
  • Design soigné
  • Bonne durabilité
  • Matériaux semi-pro
  • Peu compact

C’est à partir de ce prix qu’on bénéficie d’une protection 4 saisons, c’est-à-dire qu’on peut utiliser ce sac de couchage en hiver. D’où le nom – Himalaya – puisque la marque s’est notamment spécialisée dans l’équipement des voyageurs en haute montagne. C’est donc une référence dans le domaine dans laquelle on peut avoir confiance pour la qualité des matériaux, le sérieux et la sécurité des produits.

Caractéristiques

Ce sac de couchage 4 saisons présente un design sarcophage beaucoup plus serré que sur les modèles précédents, pour offrir une isolation thermique optimale. On peut fermer les cordons élastiques au plus près du visage pour réduire encore la surface de contact avec l’extérieur.

De manière générale, tout dans ce sac de couchage est pensé pour protéger d’un froid particulièrement intense. On trouve notamment un double revers thermique et une sangle à crochet – pour maintenir le sac de couchage en position. Et pour ne pas avoir à sortir les mains dans le froid, il dispose aussi d’une poche intérieure.

Grâce à toutes ces caractéristiques, la température de confort se situe à -11 degrés, avec une maximale à 10. Précisons que la maximale est ici indicative : il est toujours possible d’ouvrir le sac de couchage entièrement pour ne pas avoir trop chaud. Mais de manière générale, cette donnée nous informe sur le fait qu’il risque de ne pas être adapté à un climat printanier ou estival, et on préfèrera en général un sac de couchage en coton pour des températures au-delà de 10-15 degrés.

L’intérieur n’est pas en polyamide, mais en technofibre Highloft brevetée par Hymalaya. Non seulement cette fibre a une plus grande capacité d’isolation thermique, elle pèse aussi moins lourd que les autres. L’extérieur, lui, est en polyester renforcé et traité pour repousser l’humidité et l’eau. Pour le coup, on peut même parler d’étanchéité, et la protection anti-déchirement est particulièrement la bienvenue dans les cas où il serait impossible de dormir dans une tente. La durabilité de ce sac de couchage devrait être exceptionnelle.

Malgré tous ces avantages, l’Expedition Mummy reste relativement compact, et surtout très léger !

Verdict

L’Hymalaya Expedition Mummy est, de loin, le meilleur sac de couchage pour l’hiver. Certes il peut paraître plus cher que la moyenne, mais c’est le prix nécessaire pour obtenir l’isolation thermique et, dans le même temps, tous les avantages de compacité, de poids et les fonctionnalités qui vous rendront bien service en chemin. Peu de sacs de couchage proposaient une température de confort aussi basse pour moins cher, et ceux pour lesquels c’était le cas faisaient au passage de lourds sacrifices en terme de confort d’utilisation.

Carinthia Defense 4: Le meilleur sac de couchage haut de gamme

sac-de-couchage-carinthia-defence-4

  • Meilleure isolation thermique
  • Marque européenne
  • Rembourrage G-Loft
  • Températures polaires
  • Revêtement micro-aéré
  • Un peu lourd

Le Carinthia Defense 4 est un sac de couchage plus cher, plus lourd et de manière générale, plus pro. Carinthia est une marque européenne spécialisée dans le matériel haut de gamme pour la chasse, le bivouac extrême et, dans certains domaines, le survivalisme. Particulièrement prisé par les documentaristes animaliers ou les voyageurs extrêmes, ce sac de couchage a fait ses preuves pour les 4 saisons. C’est un modèle unisexe, complet et extrêmement sérieux.

Caractéristiques

En témoigne son design très sobre, type paramilitaire, qui va droit à l’essentiel. Ce sac de couchage dispose de l’aération pour le visage la plus petite de ce comparatif : suffisante pour respirer, mais assez réduite pour limiter au maximum les interfaces avec l’extérieur. À tous les aspects, nous allons le voir, il est taillé pour des températures extrêmes.

La fermeture est à double sens – ce qui est malin pour ne pas avoir à sortir les mains ou à se contorsionner pour sortir. Mais ce n’est pas la seule caractéristique intéressante : elle peut de fait n’être ouverte qu’en bas et se porter comme une sorte de manteau. La fonctionnalité peut paraître saugrenue, mais elle est en fait bienvenue lorsque vos vêtements ont été stockés dans le froid et que vous préférez attendre de vous être réchauffé – par exemple, autour d’un petit déjeuner – avant de les enfiler.

La température maximale supportée par ce sac de couchage descend à -30 – des températures polaires – avec une zone de confort à -10 tout à fait respectable. Il est difficile de descendre en-dessous de -10 en terme de température de confort. Ce qui arrive généralement, c’est qu’il faille coupler son matériel de couchage avec une combinaison contre le froid que l’on porte pour dormir. Ce que nous dit la donnée de température extrême, en revanche, c’est que ce sac de couchage ne pose pas de risques pour votre santé jusqu’à -30 degrés – et ça c’est tout à fait impressionnant.

C’est en grande partie grâce à la qualité des matériaux utilisés par Carinthia. À l’extérieur, on trouve non pas du polyester mais une fibre étanche et coupe-vent en polyamide qui contribue grandement à l’isolation thermique. À l’intérieur, le rembourrage est constitué de G-Loft Hollow, un matériau breveté par Carinthia qui présente un des meilleurs ratio isolation/poids/volume. C’est par ailleurs la seule fibre à permettre au duvet de respirer dans une certaine mesure. L’interface d’air avec l’extérieur est contrôlée est très lente, d’où la grande tolérance de ce sac de couchage en terme de température. Pour autant, on ne se sent pas confiné ou étouffé, l’air se renouvelle au cours de la nuit dans une certaine mesure.

À cause de toutes ces caractéristiques, le Carinthia a bien un défaut : il pèse 2,5kg, soit le poids le plus important de ce comparatif. En terme de compacité en revanche, il s’en sort très bien avec un volume de 25x38cm une fois placé dans son sac de compression étanche.

Verdict

Le Carinthia Defense 4 est le meilleur sac de couchage haut de gamme. Pour un prix encore abordable, il propose une qualité professionnelle reconnue et une véritable durabilité. Confortable, complet, sérieux, c’est plus qu’un sac de couchage de vacances : il s’agit d’un vrai matériel de survie qui permet de repousser ses limites.

sacs-de-couchage

Guide d’achat : tout ce qu’il faut savoir sur les sacs de couchage avant d’en acheter un

Les différents types de sac de couchage

Il existe plusieurs sous-catégories de sacs de couchage, définies par les matériaux utilisés et, au final, l’usage que vous souhaitez en faire.

Les sacs de couchage de camping sont plus proches de couettes classiques. Ils sont lourds, encombrants et ne sont pas tout à fait pensés pour un transport à pieds sur de longue distance. En revanche, ce sont les plus confortables et les plus proches de l’expérience d’un vrai lit.

Les sacs de bivouac sont ceux sur lesquels nous avons mis l’accent dans ce comparatif – bien que les deux premiers modèles que nous avons présentés sont pour ainsi dire mixtes entre les deux usages. Ils sont plus compacts, plus légers et davantage compressibles. C’est à partir de ce domaine qu’il faudra se poser la question des différentes températures et de l’environnement dans lequel vous allez vous trouver.

Les sacs de couchage de montagne sont les plus élaborés – dans notre comparatif, nous avons présenté l’Hymalaya ou le Carinthia dans cette catégorie. Taillés pour la survie dans un environnement sauvage, ils sont adaptés à des conditions extrêmes et coûtent sensiblement plus cher – plus de 100€ en général.

Les matériaux de rembourrage

On trouve généralement trois types de rembourrages.

Le rembourrage en plume se trouve généralement sur les sacs de couchage de camping. Il est de loin le plus lourd et le plus confortable, avec une isolation thermique très variable. Selon le type de plumes et leur qualité, il peut s’agir de sacs de couchage d’été ou 3 saisons.

Le coton correspond à un usage mixte camping/bivouac grâce à son poids léger et à sa compacité, mais son isolation thermique est assez limitée. Avec le temps, le coton peut aussi se déplacer à l’intérieur du sac si ce-dernier n’a pas été pensé pour la durabilité.

Le rembourrage le plus qualitatif en terme d’isolation thermique, c’est le synthétique. À partir de là, il faut préciser que tous les rembourrages synthétiques ne se valent pas et qu’ils diffèrent grandement selon les marques, les gammes de prix et les usages. La plupart des grands noms du marché du sac de couchage semi-pro et pro, par exemple, ont déposé leur propre matériau et il sera nommé sous le nom du brevet.

Les principales formes de sacs de couchage

Parmi les principales formes de sac de couchage, on peut en relever deux qui nous intéressent particulièrement : la forme sarcophage et semi-sarcophage.

La première est caractéristique des sacs de couchage qui ont mis l’accent sur l’isolation thermique, puisqu’elle permet de limiter les poches d’air entre le tissu et le corps, et donc les perditions de chaleur. Quand on n’a pas l’habitude de dormir dans un sac de couchage sarcophage, il faut s’y faire : la restriction de mouvement est plus ou moins grande selon les modèles, mais ils n’offrent quand même pas le même espace qu’un modèle rectangulaire.

Le semi-sarcophage est plus rectangulaire et, bien qu’il soit plus étroit au niveau des pieds, il offre plus de liberté de mouvement. Certains designs ont réussi à compenser la perte de chaleur occasionnée par de meilleurs matériaux et leur permet d’être mixte bivouac-montagne 3 saisons.

L’importance des sacs de couchage homme/femme

Les sacs de couchage pour femme sont légèrement différents, mais la distinction recèle davantage d’importance pour le modèle sarcophage où le revêtement est au plus près du corps.

Ces modèles sont généralement plus étroits au niveau des épaules, plus larges au niveau des hanches et disposent parfois d’une couche d’isolation supplémentaire. Dans de nombreux cas, les sacs de couchage sont unisexes ou disposent de versions féminines au même prix.

Il faut noter que la température de confort indiquée pour les hommes est toujours de deux degrés supérieure pour les femmes. Si elle est de 15 degrés pour un homme, il vaut mieux partir du principe qu’elle est de 17 degrés pour une femme – et qu’il lui faudra donc un sac de couchage plus isolant.

Il ne s’agit pas de renforcer des stéréotypes sur le ressenti du froid, mais bien de prendre en compte des différences biologiques sur les différences métaboliques dans la résistance aux basses températures sur de longues périodes – des questions de santé, donc.

Fermeture éclair gauche ou droite

La question est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît. Si vous êtes droitier, vous pouvez privilégier une ouverture à gauche, et inversement si vous êtes gaucher.

Mais cette caractéristique, bien que souvent mise en avant sur toutes les fiches produit, n’a en fait que peu d’importance. On s’accommode parfaitement de l’un ou de l’autre quelle que soit la main directrice.


FAQ : on répond aux questions que vous vous posez sur les sacs de couchage

Quel est le meilleur type de sac de couchage ?

Tout dépend du contexte d’utilisation. Hors utilisation extrême – froid intense, par exemple – les sacs de couchage semi-sarcophage comme le Forceatt ou le Mountain Hardwear seront de loin les plus polyvalents.

Il y a peu de chance que vous achetiez un sac de couchage pour un seul contexte d’utilisation, d’où l’intérêt de se poser la question d’une utilisation dans d’autres contextes, et de chercher un compromis en terme de confort.

Si vous souhaitez passer la nuit par des températures inférieures à 0, il est cependant fortement conseillé d’opter pour un sac de couchage sarcophage présentant les limites de température appropriées.

Quelle est la différence entre la température de confort, la température limite et la température extrême d’un sac de couchage ?

La température de confort détermine la température maximale à laquelle vous ne ressentirez pas de froid au point de vous empêcher de dormir.

La température limite confort est celle qui est encore supportable avec modération, sans perdre la totalité du sommeil.

La température extrême est celle à laquelle vous ne risquez pas d’hypothermie pendant vos heures de sommeil. Si elle est notée à -15, vous savez que vous pouvez passer la nuit à cette température – et pas au-delà – et, sans pour autant dire que vous avez bien dormi, garantir qu’il n’y aura aucune conséquence grave pour votre santé.

Quelles sont les options intéressantes quand on choisit un sac de couchage ?

Au-delà des limites de température, plusieurs caractéristiques d’ergonomie sont à prendre en compte pour un confort d’utilisation, le premier étant le poids et la compacité.

Si vous comptez marcher – et donc transporter votre sac de couchage toute la journée à pieds – c’est une donnée capitale. La compacité, notamment, va dépendre des types de matériaux utilisés. En général, le fabricant communique le poids et la taille du sac de couchage replié dans son sac de compression.

On apprécie toujours une fermeture éclair anti-blocage, qui s’ouvre et se ferme facilement et de manière accessible, y compris de l’intérieur. Les marques rivalisent dans ce domaine et plusieurs designs intéressants commencent à émerger.

Enfin, la présence de poches intérieures et, le cas échéant, extérieures, est toujours intéressante. On peut y glisser son téléphone et des écouteurs, par exemple, pour pouvoir s’en servir sans sortir les mains du sac de couchage.

Combien coûte un sac de couchage ?

Le prix sera, en premier lieu, déterminé par la qualité de l’isolation thermique – et donc le contexte dans lequel vous pensez dormir. Malgré l’évolution stupéfiante des technologies de textiles ces dernières années, cet élément reste le principal facteur. En-dessous de 100€, votre sac de couchage ne sera pas adapté pour des nuits en extérieur en hiver. C’est au-delà de 150€ que vous trouverez les meilleurs modèles dans ce domaine.

D’autres éléments, comme l’optimisation du poids, de la taille et les fonctionnalités périphériques pourront influencer le prix, mais c’est globalement la donnée que l’on peut garder en tête.

Où acheter un bon sac de couchage ?

Le marché est beaucoup plus varié qu’il n’y paraît, avec en tête des marques européennes et américaines. En vous rendant dans une boutique spécialisée, vous risquez de ne pas avoir accès à la diversité de ce marché, et à fortiori à un modèle qui vous convient vraiment.

Parmi les centaines de modèles en ligne, vous trouverez forcément celui qui vous convient, à condition de bien vous renseigner sur vos critères en amont.

>