Top 7 Meilleures Machines à Coudre (2019) – Avis & Guide

More...

Rejet de l’industrie de la fast fashion ou envie de devenir le nouveau Karl Lagerfeld de votre entourage ? Qu’importe vos raisons, vous avez simplement décidé de vous mettre à la couture au grand dam de votre tante businesswoman des 80s, accro à son travail et méprisant les « arts ménagers » au plus haut point. 

Seulement il vous manque l’accessoire indispensable donner vie à vos croquis de stylisme : une machine à coudre de qualité qui avalera les mètres de tissu sans broncher pour les transformer en sacs, rideaux et autres jupes. Et malgré les suggestions de votre professeur de couture, vous ne vous sentez pas encore prêts à investir des milliers d’euros dans un modèle high-tech !

Découvrez dans cet article, notre sélection des meilleures machines à coudre du moment !


Les meilleurs machines à coudre de 2019

Pourquoi nous faire confiance ?

Best-comparatif.fr s'efforce à chaque article de vous fournir des informations claires et pertinentes pour vous aider à choisir le produit le plus adapté à vos besoins. Nos sélections sont le fruit de nombreuses heures de recherche et d'analyse d'informations concernant chaque produit.

Aucun produit de notre sélection n'est sponsorisé.

Comment a-t-on fait notre sélection ?

Pour vous aider dans la quête de la parfaite machine à coudre, les critères retenus pour le comparatif ci-dessous sont les suivants :

  • Facilité d’emploi : paramétrer la machine pour obtenir le point désiré avec la bonne tension de fil doit être simple et intuitif. Les volants et levies de contrôle des différents éléments de la machine doivent être faciles d’accès et la symbolique suffisamment claire pour ne pas avoir recours au manuel d’utilisation toutes les 5 mn.
  • Couture fluide : les points de couture doivent être réguliers, quels que soient les tissus utilisés. Le rythme de couture doit être fluide, au-delà des aspects techniques de la pièce construite, ou du niveau de la couturière.
  • Variété des pieds-presseurs (pieds-de-biche) : selon les points et les types de travaux réalisés, il peut être nécessaire de changer le pied-presseur. Ces nouveaux pieds peuvent être inclus dans le kit de la machine à coudre ou bien vendus séparément. Certaines machines peuvent utiliser des pieds presseurs universels, ce qui facilite l’achat en boutique ou sur internet. D’autres au contraire, n’acceptent que des pieds-presseurs de la même marque que la machine, ce qui peut être légèrement plus cher à l’achat mais constitue également un gage de qualité de suivi en cas de défaut sur la pièce.
  • Boutonnière automatique : les boutonnières sont des éléments difficiles à coudre à la machine. La fonctionnalité « boutonnière automatique » en quatre étapes, ou bien en une seule, est un critère précieux pour évaluer la variété de projets pouvant être réalisés avec la machine (tous ceux comprenant des boutons), indépendamment du niveau de l’utilisateur.
  • Qualité de l’éclairage : l’éclairage de la table de couture est primordial, tant pour la qualité de la couture que pour le confort de l’utilisateur. Les modèles les plus récents proposent généralement un éclairage LED qui reste froid en toutes circonstances, contrairement à leurs aînés qui fonctionnent avec un éclairage halogène.
  • Enfilage automatique : il s’agit d’un accessoire indispensable pour ceux qui ont la vue qui baisse ou qui ne sont pas toujours patients pour enfiler le fil dans l’aiguille à la main.
  • Décalage de l’aiguille ajustable : pratique pour les points de surjet, la possibilité de décaler l’aiguille vers la droite ou la gauche lors de la couture est appréciable dans certains travaux.
  • Pression du pied presseur réglable : cette caractéristique est indispensable pour la couture de tissus d’épaisseurs différentes.
  • Hauteur des griffes d’entrainement réglable : certains travaux nécessitent une totale liberté de guidage du tissu sous l’aiguille lors de la couture (comme pour du patchwork par exemple). La possibilité d’abaisser les griffes d’entrainement voire de les bloquer est, de fait, appréciable.

Prêts à découvrir votre nouvelle compagne de couture ? C’est parti !


machine-a-coudre-singer-initiale

1. Singer Initiale

La petite reine des machine à coudre pour les couturiers débutants.

  • Bon rapport qualité-prix
  • Propose des points basiques et techniques
  • Recommandée pour les personnes débutantes,
  • Le petit kit de couture livré avec la machine
  • Machine assez bruyante
  • Problèmes de malfaçons récurrents au niveau de la canette de fils

Lire notre avis sur cette machine à coudre

Fonctionnelle et simple d'utilisation. Petite et légère, elle permet d'être rangée et manipulée facilement. De plus, la marque Singer est une marque de référence dans ce domaine, ce qui m'a amené à commander cette machine à coudre qui a un prix tout à fait raisonnable.
Utilisatrice de la machine à coudre Singer Initiale.


machine-a-coudre-brother-x14

2. Brother X14

La meilleure machine à coudre pour les enfants ou les apprentis couturiers.

  • Simple d’utilisation, elle peut être offerte en cadeau à des enfants
  • Paramétrage facilité grâce aux préréglages
  • Recommandée pour les débutants
    Volume compact
  • Les préréglages limitent les marges de manœuvre
  • Prend difficilement en charge les travaux impliquant des tissus lourds

Lire notre avis sur cette machine à coudre

Je ne suis pas manuelle pour un sou, mais j'ai déjà cousu quelques bricoles avec cette petite machine bien sympa. J'étais terrorisée juste à l'idée d'installer les bobines, mais c'est tellement bien expliqué que ça a été un jeu d'enfant ! Depuis je n'arrête plus ! 🙂
Utilisatrice de la machine à coudre Brother X14.


mini-machine-a-coudre-kpcb-201

3. KPCB 201

La mini machine très portative à mini prix !

  • Très facile à prendre en main et à paramétrer
  • Meilleure machine à coudre de dépannage
  • L’extension de la table de travail procure un réel confort de couture pour les pièces plus imposantes
  • Pas chère
  • Machine qui n’est pas polyvalente
  • La stabilité de la machine au cours de la couture de tissus lourds ou volumineux est à questionner au vu de sa légèreté

Lire notre avis sur cette machine à coudre

Pour débuter la couture cette petite machine est très bien. Traverse les jeans sans soucis, 3 épaisseurs des toiles extérieures.... première utilisation de ce genre d’appareil, très simple à utiliser.
Utilisatrice de la machine à coudre KPCB 201.


machine-a-coudre-bernina-bernette-sew-go-8

4. Bernette, Bernina Sew & Go 8

Tout simplement la meilleure machine à coudre 2019.

  • Une machine qui peut être utilisées pour des travaux très divers, des vêtements à l’ameublement, jusqu’au patchwork et la confection de couvertures.
  • Facile à prendre en main pour les débutants comme les couturiers confirmés grâce à ses composés électroniques préréglés.
  • Une des machines à coudre les plus silencieuses sur le marché.
  • Design de la machine un peu vieillot.
  • Manuel d’utilisation en français à télécharger sur internet (n’est pas livré avec la machine).

Lire notre avis sur cette machine à coudre

Facile à prendre en main et à utiliser. Mode d'emploi en français trouvé très facilement sur internet. Silencieuse. Possibilité de coudre sans la pédale. De nombreux points de décoration disponibles.
Très satisfaite de mon achat et de la qualité du produit.

Utilisatrice de la machine Bernette Sew & Go 8.


machine-a-coudre-brother-cs10

5. Brother CS10

La machine à coudre électronique au prix d’une mécanique.

  • Un modèle électronique robuste qui permet d’entreprendre des projets très variés, même sur du tissu relativement épais.
  • La machine à coudre peut aussi bien convenir aux couturiers débutants qu’aux utilisateurs confirmés
  • Excellent rapport qualité-prix pour une machine à coudre électronique.
  • Certains utilisateurs regrettent que le manuel d’utilisation ne soit que sur DVD.
  • Des dysfonctionnements divers au niveau de l’enfile- aiguille dénotent d’une fragilité de cette pièce tout comme celle de certains pieds-presseurs.

Lire notre avis sur cette machine à coudre

J'étais très attiré par cette machine, impressionné par toutes les fonctionnalités qu'elle proposait, surtout pour ce prix ! 
Utilisateur de la machine à coudre Brother CS10.


machine-a-coudre-toyota-super-jeans-26

6. Toyota Super J26

La meilleure machine à coudre pour les tissus épais.

  • La possibilité de coudre des tissus très épais, voire du cuir fin avec les aiguilles adaptées
  • Le prix est intéressant
  • L’effort consenti sur l’ergonomie
  • Facile à prendre en main
  • Plusieurs utilisateurs ont noté que l’aiguille pouvait taper contre la table de travail lors de la couture
  • Selon les fournisseurs, il pourra s’avérer nécessaire d’acheter un adaptateur pour la prise électrique.

Lire notre avis sur cette machine à coudre

Légère et très fonctionnelle, elle est livrée avec un ensemble de pied complet. Les points proposés sont ceux de bases et quelques fantaisies, mais ils sont parfaitement réalisés. Simple d'utilisation, silencieuse, l'enfilage est simplifié par un système très simple.
Utilisatrice de la machine à coudre Toyota Super J26.


7. Husqvarna Viking H Class E10

La petite machine à coudre portative qui a tout d’une grande.

  • Peu encombrante et suffisamment légère pour pouvoir se déplacer grâce à sa housse de protection.
  • Polyvalente
  • Rapport qualité-prix intéressant.
  • Réputée robuste et facile à maîtriser par ses utilisateurs
  • Un peu trop légère pour un usage intensif ou des travaux de couture très techniques.
  • Le câble d’alimentation est jugé trop court par certains utilisateurs.

Lire notre avis sur cette machine à coudre

Prise en main facile, pas trop bruyante, la Viking est une très bonne machine. Seul point négatif, la notice n'est pas en français. J'ai donc dû trouver un lien sur internet pour télécharger la version française.
Utilisatrice de la machine à coudre Husqvarna Viking H Class E10.


Guide - Tout ce qu'il faut savoir avant d'acheter une machine à coudre

Un modèle du comparatif vous fait de l’œil mais vous ne savez pas s’il correspond réellement à vos besoins et ambitions ? Suivez le guide pour faire le meilleur choix !

Quel type de travaux comptez-vous faire ?

Avant même de regarder les modèles existants, il est important de définir la fréquence d’utilisation de votre machine à coudre et les types d’ouvrages que vous souhaitez réaliser. Vous avez besoin d’une machine pour des travaux ponctuels de réparation de vêtements, un ourlet de pantalon ou créer un doudou personnalisé pour votre nièce ? Un petit modèle, compact et basique, comme la Singer Initiale ou l’Husqvana Class E10 est largement suffisant. Vous utiliserez votre machine pour confectionner des rideaux, des couvertures en patchwork, ou des housses de coussins ? Un modèle lourd, avec un moteur plus puissant, un double-entrainement et idéalement un bras plus long, vous permettront de coudre des tissus épais et encombrants confortablement. Et pour les personnes qui souhaitent créer leur garde-robe de fond en combles, une machine polyvalente électronique avec un bras amovible, comme la Bernette Sew & Go 8, représente un bon investissement pour coudre rapidement tous les indispensables du quotidien.

La disponibilité des accessoires

Une machine à coudre est fournie à l’achat avec un lot d’accessoires pour réaliser les travaux les plus courants : des canettes, un jeu d’aiguille supplémentaire, des pieds presseurs différents pour réaliser des points techniques (comme une boutonnière, la pose d’une fermeture éclair invisible ou la couture de tissus épais…) ou encore un kit d’entretien. Il est important de vérifier la disponibilité de ces accessoires en achat à l’unité et leurs prix. En effet, le prix d’un nouveau pied presseur par exemple peut varier du simple au double selon les fournisseurs et la « rareté » du modèle de votre machine à coudre. Une grande partie des machines à coudre sur le marché accepte les accessoires dits « universels » : les différentes parties peuvent être remplacées par des pièces ne provenant pas de la même marque que la machine. Certains constructeurs ne sont toutefois pas aussi tolérants : leurs machines ne prennent que des pièces issues de la marque constructeur, ou désactivent la garantie si la machine défectueuse est retournée avec des accessoires universels, ce qui peut vite représenter un petit budget après quelques années d’usage.

Poids et transportabilité

Le poids est un critère important à prendre en compte dans le choix d’une machine à coudre. Les vibrations du moteur font trembler la machine à coudre et peuvent ainsi la faire décaler de quelques millimètres au cours de la couture. Et ces petits décalages, lorsqu’ils passent inaperçus peuvent avoir un impact sur la qualité de la couture finale. Par ailleurs, la couture de tissus épais nécessite une machine plus lourde, qui ne suivra pas le mouvement du tissu lorsque vous le ferez glisser sous le pied-presseur. Enfin, le poids peut être un indicateur de la quantité de parties métalliques contenues dans la machine, et donc de sa résistance au temps. Le plastique, même de bonne qualité, casse au bout d’un certain temps et doit être remplacé plus fréquemment que des mécanismes en métal.

Il est toutefois bon de noter que selon les usages prévus, il sera préférable de choisir une machine à coudre plus légère. Les couturiers nomades, ceux qui ne font que de petits travaux occasionnels ou dont les espaces de rangements sont réduits apprécieront les machines plus légères au transport, et plus discrètes dans les placards, comme la FCPB 201.

La performance de la machine

La performance de la machine s’évalue selon trois critères : la puissance du moteur, le nombre de tours par minute et le nombre de points par minutes. La puissance du moteur est révélatrice de la vitesse des points, de la capacité de la machine à coudre des tissus épais ou non, mais aussi de la robustesse de la machine dans le temps. Si vous avez l’intention d’utiliser la machine à un rythme soutenu ou pour réaliser des travaux d’ameublement, un moteur puissant est indispensable.

La puissance d’un moteur peut être caractérisée par sa consommation électrique et son nombre de tours par minutes. La plupart des machines à coudre présentent une valeur autour des 800-850 tours/minute pour 70W. Les machines haut de gamme peuvent monter jusqu’à 1100 tours/minutes.

Enfin, il faut ajouter à cette évaluation le nombre de points par minutes de la machine pour en déterminer la performance réelle. Il s’agit du nombre de points maximum que peut produire une machine en une minute. Ce nombre est souvent similaire au nombre de tours/minutes.

Variété des points et réglages

La variété des points proposés par la machine à coudre est un critère de choix intéressant mais non déterminant. Ce nombre de points différents peut varier en fonction de la nature de la machine (mécanique ou électronique) et du nombre de préréglages proposés. Attention : parfois le nombre de points peut être gonflé artificiellement par les constructeurs du fait de ces préréglages. Par exemple un point droit proposé en trois longueurs différentes sera compté comme trois points différents (comme dans le cas de la Brother X14) alors que pour beaucoup de machines, il est possible de modifier la longueur de ce point manuellement. La machine peut également proposer des points décoratifs qui sont intéressants mais peu utilisés dans les faits. Il s’agit donc d’une donnée à manipuler avec prudence.

Entretien et petits plus

Une machine à coudre est un investissement sur le long terme et nécessite un entretien régulier pour continuer à vous accompagner dans vos travaux de couture. La plupart des constructeurs incluent un kit d’entretien de la machine (burette d’huile, pinceaux de dépoussiérage, tournevis adaptés…) en plus du manuel d’utilisation. Toutes les machines à coudre présentées dans ce comparatif observent cette règle.

D’autres vont encore plus loin et offrent des accessoires indispensables à toute couturière qui débute, comme des épingles, un mètre-ruban, des jeux d’aiguilles et de canettes supplémentaires … Autant de petits plus qui font faire des économies au début de l’acquisition.


FAQ - Les réponses à toutes les questions que vous vous posez sur une machine à coudre

🧵 Quelle machine à coudre choisir ?

Si vous en avez l’opportunité, il est recommandé d’essayer plusieurs modèles en magasin avant d’acheter votre machine. En effet le confort de travail et la facilité de manipulation jouent beaucoup sur le déroulé d’un projet de couture. A défaut de pouvoir tester les machines, il est important de déterminer en amont l’usage que vous souhaitez faire de la machine, un fourchette de prix acceptables selon vous et le suivi proposé par la marque (conditions de garantie, ateliers de réparation, disponibilité des pièces de rechange…)

🧵 Quelle marque de machine à coudre choisir ?

Les marques qui ont la meilleure réputation auprès des couturiers sont les suivantes : Singer, Janome, Pfaff, Brother, Husqvarna, Elna, Bernette/Bernina et Toyota. Chacune des marques a ses avantages et ses inconvénients, et une même marque peut-être portées aux nues par une couturière et détestée par une autre. Quel que soit votre choix, consultez les conditions de garantie proposées par le constructeur, la présence à proximité ou non d’ateliers de réparation en cas de panne et la disponibilité des pièces de rechanges et accessoires sur le long terme.

🧵 Comment fonctionne une machine à coudre ?

Contrairement à la couture à la main, où l’aiguille traverse complètement des deux pans de tissus et utilise un seul fil pour les assembler, la machine à coudre exécute une série de petits nœuds avec deux fils (celui de l’aiguille et celui de la canette) entre les deux couches de tissu. L’aiguille de la machine fait passer le fil à travers le tissu en formant une petite boucle. Une petite encoche au niveau de la canette élargit cette boucle suffisamment pour que le fil de la canette passe à l’intérieur. En remontant, le fil de l’aiguille emprisonne le fil de la canette entre les couche de tissu et forme un nœud. Quel que soit le type de point utilisé ou le modèle de machine à coudre, il s’agit toujours du même principe.

🧵 Quelle machine à coudre choisir quand on est débutant ?

Tout dépend de votre motivation et de vos ambitions. Si vous souhaitez faire des petits travaux de réparation occasionnels, inutile d’investir dans une machine à coudre hors de prix avec plus de points et de fonctionnalités que vous n’en aurez l’occasion de tester. Une machine qui propose le point droit, zigzag et ourlet invisible suffit pour couvrir vos besoins. Si vous souhaitez apprendre la couture et travailler régulièrement sur votre machine, il est préférable de choisir une machine mécanique, qui permet à la couturière de progresser dans son apprentissage, au fil des tests et des projets qu’elle réalise.

🧵 Surjeteuse ou machine à coudre ?

Bien que des couturiers utilisent des surjeteuses pour coudre intégralement un vêtement, ces dernières ne sont en aucun cas un équivalent des machines à coudre traditionnelles. Ces deux objets sont complémentaires et répondent à des besoins de couture spécifiques.

Une machine à coudre est conçue (comme son nom l’indique) pour coudre des tissus, bâtir des habits, des vêtements, des accessoires pour les personnes ou la maison. Une machine à coudre peut faire des points de surjet, pour éviter que le bord du tissu ne s’effiloche par exemple, et obtenir ainsi des finitions au rendu plus « professionnel ».

Une surjeteuse est une machine à coudre spécialement conçue pour les finitions d’un projet et non pour le bâtir. Elle est équipée de deux couteaux qui vont couper le tissu de façon nette, tandis que les aiguilles créent une chainette de fils autour du bord pour « sécuriser » la trame du tissu et empêcher l’effilochement. Les surjeteuses sont plus puissantes et permettent un gain de temps notable et une qualité de finition professionnelle, là où une machine à coudre demandera plus d’efforts de la part du couturier à résultat équivalent. Elles restent cependant restreintes à certains types de travaux avec un nombre limité de points à disposition.

🧵 Electronique ou mécanique ?

Le choix dépend du niveau de compétences de l’acquéreur et de ses habitudes et de son budget.

Les machines à coudre mécaniques comportent plusieurs volants qui permettent de régler la couture dans ses moindre détails : tension du fil, longueur et largeur du point… Elles peuvent intimider les débutants mais sont un bon support pour comprendre comment fonctionne une machine et acquérir de l’expérience dans la maitrise de sa couture, en testant et ajustant son paramétrage en fonction du résultat obtenu. Les personnes plus expérimentées ou celles tenant à maitriser les moindres détails de leur ouvrage ont tendance également à se tourner vers une machine à coudre mécanique. Elles sont également moins chères à l’achat dans que les électroniques en général, et sont à préférer si on souhaite ne pas investir trop d’argent au départ. A noter qu’il existe des machines à coudre mécaniques intégrant des éléments électroniques comme un écran d’affichage LCD permettant de voir en un seul coup d’œil le paramétrage de la machine.

Les machines à coudre électroniques se paramètrent en un tour de main et permettent de coudre rapidement, sans perdre du temps en réglages. En effet, ces machines proposent un set de préréglages de types de coutures plus ou moins volumineux en fonction de la machine choisie. Il suffit juste d’appuyer sur un bouton et la machine effectue elle-même les changements nécessaires. Les machines électroniques sont moins intimidantes pour les débutants et intéressent également les couturiers confirmés qui doivent avaler des mètres et des mètres de tissus pour terminer leur projet, sans avoir à réajuster leurs réglages après quelques heures. Il est à noter que certaines machine à coudre électroniques permettent de personnaliser les préréglages ou même d’en créer et de les stocker dans la mémoire de la machine.

>