Les Meilleures Pâtes Thermiques


Si la majorité des CPU – et certains GPU – sont livrés avec une pâte thermique, elle est rarement d’une qualité satisfaisante. Le choix de la pâte thermique que vous allez appliquer entre le composant et son système de refroidissement a pourtant une importance capitale : un achat éclairé peut vous permettre de gagner de précieux degrés lors d’une utilisation intensive, et donc tirer de meilleures performances de votre matériel.

Les meilleures pâtes thermiques – du moins celles qui peuvent vous convenir – ne sont même pas nécessairement les plus chères, bien que le prix soit directement lié au pouvoir de dissipation de la chaleur. Avec l’évolution récente des technologies dans ce domaine, il convient de faire un tour d’horizon des quelques meilleures pâtes thermiques qui se hissent au-dessus de la mêlée.

Parce que deux produits d’une même catégorie sont extrêmement semblables, nous n’avons retenu qu’une seule pâte thermique par contexte d’utilisation en suivant un principe simple : la moins chère avec le meilleur potentiel de dissipation de chaleur l’emporte. La facilité d’application, souvent mise en avant par les sites de comparatifs, est tout à fait secondaire.


Les points essentiels sur les pâtes thermiques

  • Le potentiel de dissipation de chaleur, noté W/mK, détermine la capacité de la pâte thermique à conduire la chaleur émise par le composant.
  • Les pâtes thermiques ayant des propriétés de conductivité électrique doivent être appliquées avec le plus grand soin pour éviter d’endommager durablement les circuits de votre composant.
  • La technologie utilisée détermine le potentiel de dissipation de chaleur, mais aussi son contexte d’utilisation. Par exemple, les pâtes thermiques à base de métal liquide comme la Thermal Grizzly Conductonaut ne peuvent pas être utilisées sur un CPU en aluminium.

Les meilleures pâtes thermiques


Arctic MX-4 – La meilleure pâte thermique rapport qualité-prix

  • Petit prix
  • Texture visqueuse
  • Bonne dissipation de chaleur
  • Non-conducteur électrique
  • Pas l’application la plus simple

Comme nous l’avons dit, il n’est pas nécessaire de monter très haut en budget pour trouver des performances de dissipation de chaleur très satisfaisantes. L’Arctic MX-4 est un bon exemple. Arctic Cooling avait déjà acquis une excellente réputation avec le MX-2 ; sa nouvelle formule est plus facile à étaler et offre une conductivité de chaleur plus importante, tout en restant polyvalente et accessible.

Composition

La seringue contient 4g de pâte thermique, ce qui est légèrement supérieur à la moyenne. Sa formule est basée sur des microparticules de carbone.

L’utilisation de cette technologie dans une pâte thermique présente un double intérêt : c’est une solution à petit prix, généralement assez stable avec le temps, et elle offre des performances supérieures aux pâtes thermiques en silicone, qu’elle est en train de supplanter.

Si aujourd’hui les composés à base de carbone sont rattrapés par d’autres pâtes thermiques plus puissantes, la formule au carbone d’Arctic MX-4 reste la meilleure dans sa gamme de prix.

D’autant que le carbone présente un autre atout : il est électriquement neutre et ne pose donc aucun problème de court-circuit.

Application

La facilité d’application peut se jauger à deux choses. L’ergonomie de la seringue d’une part, et la viscosité de la pâte thermique de l’autre.

Dans le second cas, avec une densité de 2,5g/cm3, l’Arctic MX-4 tombe dans la moyenne. Juste assez visqueuse pour ne pas être trop imprévisible, cette pâte thermique permet a priori de faire un travail propre. On regrette cependant que l’effort de pression pour la faire sortir soit trop important, ce qui réduit un peu les capacités de précision.

D’autres pâtes thermiques dans cette gamme de prix, comme la Noctua NT-H1, sont un peu plus maniables. On conseillera de n’en appliquer qu’au centre de la dalle du CPU pour être sûr de ne pas déborder, à moins de s’être au préalable entraîné sur une autre surface.

Conductivité thermique

Avec une conductivité thermique de 8,5 W/mK, l’Arctic MX-4 déploie son principal atout. Par rapport aux autres pâtes thermiques du même prix, elle présente le meilleur potentiel de dissipation de chaleur.

Dans les tests, elle est comparable à la MX-3 à 0,5 degrés près, mais elle fait bien mieux que des concurrents autrefois renommés comme Gelid ou Zalman. Pour dépasser les 8,5 W/mK affichés par l’Arctic, il faut au moins débourser 3 fois le budget, avec un Cooler Master MasterGel Maker par exemple.

Verdict

La pâte thermique Arctic MX-4 est polyvalente, convient pour tous types de surface, et son potentiel de dissipation de chaleur dépasse celui de tous ses concurrents dans sa gamme de prix. C’est la meilleure pâte thermique au carbone, et de loin la meilleure à petit prix.


pate-thermique-noctua-nt-h1

Noctua NT-H1 – La meilleure pâte thermique pour débutant

  • Prix correct
  • Bonne densité
  • Facile à appliquer
  • Bonne stabilité
  • Dissipation correcte
  • 2 à 3 degrés supérieur à la moyenne

Noctua est une des marques de référence dans le domaine des pâtes thermiques, et elle était à la pointe de l’innovation dans les années 2000. Si ses performances sont aujourd’hui un peu dépassées par d’autres concurrents, elle conserve un avantage de taille : elle demeure la meilleure pâte thermique à la céramique en ce qui concerne la dissipation de chaleur, et elle est particulièrement facile à prendre en main. Comme l’Arctic MX-4, elle est très polyvalente et sa texture facile à étaler permettra de s’en servir pour des travaux plus délicats, comme l’application de pâte thermique dans une PS4 par exemple.

Composition

Le principal avantage d’une pâte thermique à base de céramique, comme la Noctua, c’est sa longue durée et sa relative stabilité avec le temps. Comprenez : le potentiel de dissipation de chaleur reste peu ou prou le même pendant plusieurs années.

Dans le cas de la Noctua, on constate une perte des performances à partir de 5 ans, une performance d’autant plus satisfaisante quand on sait que les pâtes thermiques à base de céramique sont parmi les plus faciles à retirer.

Application

La Noctua est une pâte thermique plus liqiude que l’Arctic MX-4, ce qui permet de ne pas avoir à l’étaler pour garantir une bonne couverture du composant. On peut l’appliquer en croix ou en pointillés, selon la convenance.

D’autant qu’elle n’a pas de propriétés de conduction électrique, ce qui rend forcément son installation moins risquée. L’autre avantage d’une pâte à base de céramique, c’est sa grande polyvalence. Cette pâte thermique convient aussi bien pour des surfaces de cuivre, d’aluminium, que le revêtement soit en nickel ou non.
Sans prise de tête, elle convient pour tout.

Conductivité thermique

Son potentiel de dissipation de chaleur, établi à 8,5 W/mK, est comparable à celle des meilleures pâtes thermiques à moins de 10€ le flacon. Au-delà de cela, on peut noter la très bonne stabilité d’une pâte thermique à base de céramique sur la durée.

Mais si ces performances sont satisfaisantes sur le papier, les tests en laboratoire dressent malheureusement un bilan plus contrasté. En moyenne, la Noctua NT-H1 marque 2 à 3 degrés de plus que ses concurrents.

Pas de quoi changer tout à fait de regard sur cette pâte thermique, mais un point à prendre en compte si le niveau de performance pour un petit prix fait partie de vos priorités.

Verdict

Là où la pâte thermique céramique Noctua perd des points, notamment sur le benchmarking de ses performances par rapport aux meilleures concurrentes dans cette tranche de prix, elle les récupère en facilité de prise en main et de tenue sur la durée. C’est la plus facile à appliquer de ce comparatif et celle qui, a priori, devrait vous donner le moins de soucis.


pate-thermique-arctic-silver-5

Arctic Silver 5 – La meilleure pâte thermique à base d’argent

  • Bonnes performances
  • Longue durée (8 ans)
  • Applicateur précis
  • Rapport qualité-prix
  • Temps de cure élevé

L’Arctic Silver 5 est l’aboutissement d’une des premières formules de pâtes thermiques à base d’argent qui a valu à Arctic Cooling, la firme à l’origine de cette innovation, de nombreux prix dans ce domaine. Comme nous allons le voir, ce qui distingue l’Arctic Silver des autres pâtes thermiques utilisant cette stratégie, c’est une formule équilibrée et polyvalente aux performances très satisfaisantes.

Composition

L’Arctic Silver 5 s’appuie sur un composé d’argent, mais pas uniquement. Si les propriétés de conductivité thermique de l’argent sont satisfaisantes, elles ne sont compétitives par rapport à d’autres technologies dans cette tranche de prix que lorsqu’elles sont couplées avec l’oxyde d’aluminium et l’oxyde de zinc, comme c’est le cas ici.

Au lieu d’une base silicone, cette pâte thermique s’appuie sur une base d’huile polysynthétique aux propriétés neutres. Sur le papier, on a donc un bon compromis entre une base carbone et du métal liquide en terme de ratio performances/conductivité électrique.

C’est un équilibre plutôt confortable qui devrait permettre à l’Arctic Silver 5 de convenir au plus grand nombre.

Application

Si l’Arctic Silver 5 n’est que très légèrement conductif, la prudence est quand même de mise. Il peut tout de même causer des problèmes de court-circuits en cas de contact avec le circuit de la carte-mère.

Heureusement, la seringue est assez précise : pour plus de sécurité, si vous n’avez pas l’habitude de ce type de manipulations, on préfèrera poser un seul point au centre de la taille d’un petit pois. D’autres configurations – en croix ou en ligne – peuvent davantage déborder si vous en mettez trop.

Au cas où vous auriez appliqué trop de pâte thermique à faible potentiel de conductivité, inutile de paniquer. N’allumez pas votre ordinateur et essuyez l’excédent au mieux avec un alcool isopropylique. Il est toujours conseillé de le faire examiner par un professionnel avant de rebrancher l’alimentation.

Conductivité thermique

Les performances de l’Arctic Silver 5 sont très satisfaisantes dans cette gamme de prix. Son potentiel de dissipation de chaleur, légèrement supérieur à 8,5 W/mK, est le meilleur que l’on peut trouver à moins de 10€, et on peut s’attendre à une baisse de température du GPU en overclock de plusieurs degrés.
Le seul inconvénient de cette formule, c’est que le temps de cure est assez long : c’est le délai avant qu’elle n’atteigne son efficience maximale. C’est déjà un problème récurrent sur les pâtes thermiques à base d’argent, et il est encore plus sensible avec le Silver 5. Il faut compter deux semaines à deux mois selon votre utilisation du CPU.

D’un autre côté, c’est aussi le composé d’argent avec la meilleure stabilité des performances sur la durée, ce qui contribue à lui attribuer la première place dans sa catégorie.

Verdict

Certes, cette pâte thermique à base d’argent a quelques limitations. Mais si ce type de solution vous intéresse – notamment grâce à sa stabilité sur la durée – et que vous n’avez pas peur de vous appliquer au moment de l’installation, l’Arctic Silver 5 vaut le détour.


pate-thermique-cooler-master-mastergel-maker

Cooler Master MasterGel Maker – La meilleure pâte thermique pour PS4 et ordinateur portable

  • Le plus facile à utiliser
  • Bonnes performances
  • Longue durée
  • Peut devenir très visqueux

Si vous êtes débutant, ou que le composant sur lequel vous souhaitez appliquer votre pâte thermique est plus petit – dans une PS4 ou un ordinateur portable, par exemple – miser sur une formule facile à appliquer vaut le détour. C’est le cas du Cooler Master MasterGel Maker, la nouvelle pâte thermique de la marque leader dans le secteur, qui n’a pas non plus à rougir de ses très bonnes performances.

Composition

La pâte thermique Cooler Master MasterGel Maker se présente comme une pâte grise, constituée en majorité de particules de nanodiamant. Cette option privilégiée en milieu de gamme est un peu coûteuse, mais elle présente de sérieux avantages.

Aussi polyvalente que la pâte thermique à base de céramique, elle offre aussi de meilleures performances générale. Sans partager sa conductivité électrique, elle est comparable aux pâtes thermiques au métal liquide les moins chères.

Application

Avec une densité moyenne de 2,6/cm3, elle devrait être relativement simple à étaler ; certains utilisateurs ont cependant noté une inconsistance dans sa viscosité, qui ne correspond pas toujours à la densité annoncée par la marque.

L’avantage, c’est que cette pâte thermique est conçue pour une application aussi simple que possible. Au lieu de déposer des points de liquide que l’on étale ensuite au contact avec le système de refroidissement, l’embout d’application est biseauté et fin pour déposer une fine couche homogène sur toute la surface du CPU.

Sa viscosité peut donc devenir un atout en l’occurrence : il y aura peu de chance que la pâte thermique ne déborde. Il suffit de mesurer sa force au moment de presser la seringue, afin de déposer une couche de la bonne épaisseur du premier coup.

Conductivité thermique

Avec un potentiel de dissipation de chaleur de 11 W/mK, la pâte thermique aux particules de nanodiamant de Cooler Maker caracole en tête des formules à moins de 20€. On obtient plus de 5 degrés de différence en overclock sur certains tests, un résultat qui commence à être spectaculaire.

C’est d’autant plus important pour les composants qui ont tendance à chauffer davantage, à cause du design du système de refroidissement qui les accompagne – comme sur une PS4 ou un ordinateur portable.

Pour autant, elle est d’assez longue durée, avec des performances constantes pendant les 5 premières années après application.

Verdict

La pâte thermique de Cooler Master est la plus facile à appliquer, et le meilleur rapport qualité-prix dans la catégorie des pâtes à particules de nanodiamant. Si d’autres formules offrent des performances très légèrement supérieures, c’est à un prix plus élevé et au prix d’une moins bonne stabilité sur la durée. Sans compter son système d’application novateur qui convient parfaitement aux débutants !


pate-thermique-prolimatech-pk-3

Prolimatech PK-3 – La meilleure pâte thermique au nano aluminium de longue durée

  • Très longue durée
  • Bonnes performances
  • Pas de conductivité électrique
  • Application assez facile
  • Prix élevé

Avant d’aborder le marché des pâtes thermiques au métal liquide, une dernière technologie moins coûteuse vaut le détour. Elle est deux fois moins chère, dure plus longtemps que la moyenne et n’exige aucun temps de cure. C’est la pâte thermique au nano aluminium longue durée de Prolimatech PK-3.

Composition

La formule a été améliorée par rapport au PK-2, qui avait déjà eu beaucoup de succès dans sa catégorie. La base de cette pâte thermique ne change pas, puisqu’elle s’appuie sur un alliage de nano-aluminium et d’antioxydants puissants. La nouveauté, c’est que le PK-3 est enrichie à l’oxyde de zinc et que son taux de graisse est sensiblement inférieur.

Non seulement, sur le papier, ça devrait donner des performances légèrement meilleures – l’oxyde de zinc est un puissant dissipateur de chaleur – mais on abandonne aussi le temps de cure propre à certaines formules à base d’aluminium.

Application

L’applicateur haute précision est particulièrement fin et petit sur cette pâte thermique – mais on ne renonce pas pour autant au généreux dosage de 5g – ce qui la rend facile à prendre en main.

Comme la pâte thermique ne pose aucun problème de conductivité a priori et qu’elle ne laisse sortir qu’un filet très étroit de liquide, on peut l’appliquer en croix pour une meilleure couverture sans danger.

C’est aussi parce que cette pâte thermique affiche un taux de densité confortable et relativement élevé : avec un peu de prudence, il y a peu de chance que son application échappe à votre contrôle.

Conductivité thermique

Avec 11,2 W/mK, la pâte thermique de Prolimatech affiche les meilleures performances de sa catégorie ; mais c’est une amélioration modeste par rapport au Cooler Master malgré son applicateur plus facile, qui coûte plusieurs euros de moins.
Le domaine dans lequel cette pâte thermique au nano aluminium fait toute la différence, c’est la durée de vie. Les performances sont relativement constantes pendant une durée de 10 ans, ce qui bat tous les records dans cette catégorie, un résultat satisfaisant que l’on doit à la teneur en oxyde de zinc et en antioxydants.

Verdict

La Prolimatech PK-3 est la meilleure pâte thermique de milieu/haut de gamme, avec une durabilité de 10 ans bien supérieure à la moyenne du marché et des performances tout à fait correctes. Il y a de grandes chances que les performances de cette pâte thermique survive à votre CPU lui-même ! Si vous ne voulez pas investir dans une pâte thermique au métal liquide – ou que cette option n’est pas compatible avec votre matériel – c’est sans doute la meilleure solution dans cette gamme de prix.


pate-thermique-thermal-grizzly-conductonaut

Thermal Grizzly Conductonaut – La meilleure pâte thermique au métal liquide

  • Meilleures performances
  • Applicateur de précision
  • Longue durée
  • Ne convient pas pour l’aluminium

Si votre couverture de CPU ou GPU n’est pas en aluminium et que vous avez un budget illimité pour votre système de refroidissement, il y a une pâte thermique qui dépasse toutes les autres ; et de loin. Il s’agit de la Thermal Grizzly Conductonaut, un champion du secteur et tout simplement la pâte thermique grand public la plus performante jamais conçue. Attention à vérifier qu’elle correspond bien à votre installation en revanche : son contexte d’utilisation est malheureusement très limité.

Composition

La formule au métal liquide est la plus performante des pâtes thermiques, mais elle comprend certaines contraintes. d’abord, sa haute conductivité électrique rend son application très délicate. Mais elle est aussi tout à fait incompatible avec un support en aluminium – ce qui est malheureusement assez fréquent.

Maintenant, si vous tenez vraiment à bénéficier des excellentes performances de la Thremal Grizzly Conductonaut, il y a une astuce de pro qui nécessite du savoir-faire et de la dextérité : on ne peut que conseille de la confier à un professionnel.

Vous pouvez contourner les limitations de cette pâte thermique en l’appliquant non pas entre le support et le système de refroidissement, mais bien sous le support, en contact direct avec le CPU. Vous pouvez doubler avec une autre pâte thermique à base de céramique entre le support et le système de refroidissement pour une double dissipation de chaleur.

Mais prudence : c’est une manipulation de professionnel risquée, on vous aura prévenu.

Application

Un des avantages de cette pâte thermique, c’est qu’il n’existe aucun temps de cure. Ça, c’est pour la bonne nouvelle. La mauvaise, c’est qu’une pâte thermique à base de métal liquide a le plus fort taux de conductibilité électrique. Il est donc primordial d’être particulièrement prudent au moment de son application pour ne pas causer de court-circuit.

D’autant que la pâte thermique de Thermal Grizzly est une des moins denses de ce comparatif, avec une consistance similaire à celle du mercure.

Heureusement, l’applicateur est pensé en conséquence avec un embout extrêmement fin et précis, ce qui permet de faire un travail assez propre sans trop de difficulté. Cependant, si la dextérité n’est pas votre fort, on ne peut que vous conseiller de passer par les services d’un professionnel.

Autre limitation de la pâte thermique à base de métal liquide, elle a un fort effet oxydant sur les surfaces en aluminium, ce qui est le cas d’un certain nombre de CPU et GPU. On ne peut donc l’appliquer que sur le nickel ou le cuivre – et le carbone, bien que cette configuration soit très rare.

Conductivité thermique

Ce qui justifie donc le succès du Conductonaut de Therlam Grizzly, avant toute chose et malgré ces limitations, ce sont ses performances tout simplement inégalées. Avec un potentiel de dissipation de chaleur de 73 W/mK, cette pâte thermique présente des résultats 7 à 10 fois supérieurs à ses concurrents pour seulement 4 à 5 fois leur prix.

Certains utilisateurs ont constaté une chute de plus de 15 degrés en overclock, de quoi vraiment débloquer tout le potentiel d’un GPU ou d’un CPU haut de gamme.
D’autant qu’appliqué correctement, c’est une pâte thermique longue durée avec une stabilité remarquable qui ne devrait que très peu s’oxyder avec le temps.

Verdict

Les bonnes performances ont un prix. Si vous cherchez une pâte thermique avec le plus fort taux de dissipation de chaleur du marché, celle de Thermal Grizzly est la meilleure. Attention cependant à vous assurer qu’elle convient bien pour votre matériel.


Guide d’achat : comment bien choisir sa pâte thermique ?

Choisir sa pâte thermique, ce n’est pas seulement comparer le potentiel de dissipation de chaleur : d’autres facteurs entrent en jeu pour faire le choix qui vous conviendra le mieux.

Les 3 critères de sélection d’une pâte thermique

Pour choisir une pâte thermique, vous pouvez garder trois critères principaux en tête.

La conductibilité thermique, d’abord. Elle se mesure en W/mK – c’est à dire en watt par mètre-carré. On considère qu’un indice autour de 10 W/mK pour une pâte thermique non-métallique est correct, tandis que les formules à base de métal liquide peuvent atteindre plus de 70 W/mK. Naturellement, plus cette valeur est haute, plus votre pâte thermique sera efficace dans la dissipation de la chaleur émise par votre composant.

La densité et la viscosité sont un second facteur. Elles vont déterminer la facilité et la précision de l’application. Les pâtes thermiques très liquides, comme la Thermal Grizzly Conductonaut, sont connues pour être beaucoup plus difficiles à appliquer facilement, tandis que d’autres comme la Cooler Master MasterGel Maker et son applicateur de précision, beaucoup plus visqueuse, sont un jeu d’enfant.

Enfin, le facteur le plus ennuyeux concerne la conductibilité électrique. Si votre pâte thermique conduit l’électricité en plus de la chaleur, elle peut endommager durablement vos circuits voire détruire vos composants. Dans ce cas, soit vous êtes sûr de pouvoir appliquer la pâte thermique avec précision sans vous tromper, soit vous devriez vous renseigner en amont sur les méthodes de nettoyage et la marche à suivre pour rattraper une erreur.

Les matériaux utilisés dans une pâte thermique

L’efficacité d’une pâte thermique peut être en partie jugée par sa composition ; c’est ce que nous nous sommes efforcés de faire dans ce comparatif. Après tout, c’est de la chimie, pas de la magie : la supériorité d’une pâte thermique sur une autre peut s’expliquer facilement par la formule utilisée et peut donc être anticipée.
Parmi les composants les plus fréquents d’une pâte thermique, on va trouver de l’huile de silicone, de l’oxyde de zinc, de la céramique, de l’aluminium, du cuivre, de l’argent, de l’or, des nano-diamants, des nano-particules de carbone, du graphite, ou encore des agents anti-oxydants.

Difficile d’y voir clair quand les marques mettent en avant l’indéniable supériorité de tel ou tel élément.

Pour simplifier, on peut distinguer 4 grandes familles:

  • Les pâtes thermiques à base de métal, souvent à fort taux de conductivité électrique, qui offrent des performances de dissipation de chaleur sensiblement supérieures.
  • Les pâtes thermiques à base de céramique, très polyvalentes et peu coûteuses.
  • Celles à base de carbone, un peu plus efficaces que la céramique mais un peu plus coûteuses, présentant les mêmes propriétés.
  • Et enfin les pâtes thermiques à base de silicone, beaucoup moins performantes, que nous avons décidé de ne pas inclure à ce comparatif : en laboratoire, elles ne présentent tout simplement pas des résultats visibles par rapport à une pâte thermique livrée avec votre système de refroidissement…

Investir dans une pâte thermique haut de gamme

Pourquoi nous conseillons de mettre le prix dans une pâte thermique de qualité ? À l’heure où les CPU et GPU peuvent atteindre plus d’un millier d’euro, et sachant que leurs performances maximales sont aujourd’hui encore liées au système de refroidissement auxquelles elles vont être intégrées, il nous paraît dommage de faire des économies de bout de chandelle sur un élément aussi déterminant que la pâte thermique.

D’autant que la qualité d’une pâte thermique ne se mesure pas uniquement par ses performances de dissipation de chaleur, mais aussi sa stabilité sur le temps. Certaines pâtes thermiques pas chères affichent des performances alléchantes, mais une analyse plus poussée montre que le composé s’oxyde, sèche ou s’abime avec le temps et que le potentiel de dissipation de chaleur chute lourdement, parfois à partir d’un an ou deux.

Quand on sait la difficulté que représente le nettoyage d’une vieille pâte thermique – et les risques qu’il comporte si l’opération est mal exécutée – ça ne vaut tout simplement pas le coût.


FAQ : on répond aux questions que vous vous posez sur la pâte thermique

À quoi sert la pâte thermique ?

La pâte thermique est un composé à forte capacité de conduction de chaleur que l’on place entre le dissipateur de chaleur et le composant que l’on cherche à refroidir – comme un CPU. Elle ne refroidit pas directement le CPU ou le GPU, mais elle contribue à évacuer la chaleur plus vite vers le système de refroidissement avec lequel elle est en contact.

Or la chaleur est aujourd’hui encore un des principaux limitateurs des performances de nos composants électroniques, surtout avec l’amélioration spectaculaire de leurs performances ces dix dernières années. Le marché des pâtes thermiques s’est adapté à ces nouveaux besoins, et il faut s’assurer d’acheter une formule à la hauteur de vos besoins.

Comment bien appliquer de la pâte thermique ?

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il n’est pas nécessaire d’appliquer plus de pâte thermique pour obtenir de meilleurs résultats. Il est généralement conseillé de ne poser qu’une petite quantité au centre de la surface de contact, de la taille d’un petit pois. En posant le dissipateur de chaleur, la pâte thermique s’étalera de manière homogène.

C’est d’autant plus conseillé pour les pâtes thermiques assez liquides, plus imprévisibles, qui risqueraient de déborder de la surface de contact.

Est-ce que la pâte thermique convient pour les ordinateurs portables ?

Bien sûr ! Cependant c’est une manipulation plus délicate que sur un composant d’ordinateur fixe, car il faudra soigneusement démonter tous les composants – si le fabriquant de votre ordinateur portable vous en a laissé la possibilité.

La surface de contact est également souvent plus petite que sur un ordinateur fixe, ce qui demande d’autant plus de dextérité et de précision. On conseille un applicateur de précision avec une formule sans conduction électrique, comme le Cooler Master MasterGel Maker.

Comment reconnaître une mauvaise pâte thermique ?

Si vous constatez que la consistance de votre pâte thermique est étrange – que les composés graisseux et conducteur se sont séparés par exemple, ou qu’elle est trop liquide, ou encore qu’elle présente des grumeaux – ne l’appliquez pas.

Soit il s’agit d’un défaut de fabrication, soit elle est périmée ; dans les deux cas, c’est un danger potentiel pour votre matériel.

Quelle est la meilleure pâte thermique pour PS4 ?

Les PS4 sont connues pour avoir des problèmes de refroidissement avec le temps, surtout après une utilisation prolongée. Il est cependant possible d’appliquer une pâte thermique sur le CPU de sa PS4 qui n’est pas présente par défaut.

Pour cela, étant donné que la manipulation est un peu plus délicate que sur un ordinateur, on conseille d’utiliser une pâte thermique facile d’application et non-conductrice comme la Cooler Master MasterGel Maker.

Où acheter une pâte thermique ?

Vous aurez pu le constater tout au long de ce comparatif : entre les matériaux, les contextes d’utilisation, le niveau de difficulté d’application, les propriétés et l’âge du produit, mais aussi son bon fonctionnement avec un composant en aluminium ou en zinc… Les critères de sélection sont nombreux et doivent être pris en considération avec soin.

Or, lorsqu’on se rend dans un magasin spécialisé en informatique, force est de constaté que le choix est souvent limité à 4 ou 5 pâtes thermiques. Nous avons pu remarquer que certaines grandes enseignes, qui jouissent d’une réputation plutôt sérieuse, avaient encore sur leur rayon des versions complètement obsolètes de pâtes thermiques, comme la toute première Arctic Silver dont le potentiel de dissipation de chaleur n’excède pas les 4 W/mK – une valeur particulièrement faible – et qui date de… 2009.

Parce qu’une bonne pâte thermique est un investissement crucial pour tirer le meilleur de vos composants informatiques, on conseille de se faire une opinion éclairée en ligne et de choisir la pâte thermique qui vous convient parmi le très large choix disponible.

>